Monument aux morts de 14-18, ou Monument aux combattants de la Haute-Savoie


Date : 1926
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 14-18
Type d'oeuvre :
groupe
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Besnard, Philippe ( 1885 - 1971)
Architecte :
Decoux (? - ?) ; Gervais ( - ) ; Rudier Eugène (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe devant à droite : PH. BESNARD 1926
sur le piédestal : AUX COMBATTANTS DE LA HAUTE-SAVOIE / 1914-1918 / 1939-1945
plaques additionnelles
Historique :
1915 : 10 mars, décision d'inscrire les noms des 60 Annéciens déjà tombés sur des tables de marbre à l'Hotel de ville.
1918 : 29 décembre décision d'ériger un monument et constitution d'un Comité.
1921 : 3 mai, Joseph Blanc, maire d'Annecy le préside.L’appel lancé aux municipalités reste presque sans résultat car des monuments sont élevés dans chaque commune. Un sculpteur d'origine savoyarde (maison familiale à Talloires) Philippe Besnard est choisi,
1923 : printemps, il présente une première maquette
1924 : 23 août, sa seconde maquette est acceptée.
1924 : 3 septembre, le conseil municipal accepte le projet, vote le budget (130 000 F piedestal non compris.) et choisit les matériaux.
1924 : 20 novembre, traité définitif avec Louis Alberti comme entrepreneur, Gervais comme marbrier et H.et E. Pédroli comme mosaïstes pour les écussons des villes. Philippe Besnard choisit Eugène Rudier comme fondeur : minimum 2500 kg de bronze' et alliage de 92 % cuivre et 8 % d'étain.
1924 : 19 décembre, la commission artistique départementale exprime des critiques au sujet de la taille (trop petit), de l’impression de mouvement, et de l’expression des figures (donner plus de mouvement et de légèreté)
1925 : 1er janvier, Besnard répond qu'il en tiendra compte dans la mesure du possible.
1925 : août, la maquette grandeur achevée est envoyée au moulage.
1926 : début septembre arrivée du bronze. Il est édifié à l'entrée de la promenade du Pâquier à l'emplacement du monument d'Eugène Sue déplacé;
1926 : 12 septembre, inauguration présidée par le général Philippot, gouverneur militaire de Lyon.
1977 : juin, en raison du projet de construction d’un ensemble immobilier, le monument est transféré place du Souvenir sur un socle surbaissé
1977 : 8 octobre, inauguration
Description :
H. 5,90 dont groupe H. 3,60 et socle : H.  2,30 m. Le groupe représente des allégories de la Paix et de la Victoire. Le piédestal est en granit de Combloux. Sur le terre-plein en pavés plats qui entourent le monument sont placés en mosaïque les armes des quatre chefs-lieux d’arrondissement : Annecy, Boneville, Saint-Julien et Thonon réalisés, par Pédroli..
Oeuvres en rapport :
1926, Paris, Salon des Tuileries, n° 178, "Monument aux morts de la Haute Savoie (Annecy), plâtre" Remporte un grand succès et les compliments de Bourdelle.
Source :
Fonds Debuisson
Annecy, Archives municipales, cote 1M22 (013)
Documentation du musée d’Orsay
1984, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
www.memorialgenweb.org
monumentsauxmorts.fr
monumentsmorts.univ-lille3.fr
2015, Briet, Florence, La Femme dans les monuments aux morts de la Grande Guerre en France, Mémoire de master 2, Université Paris Ouest - Nanterre La Défense, sous la direction de Claire Barbillon, Vol. 2, fig. 191, p. 70
Bibliographie :
s.d., Veyrunes, D., Les monuments aux morts de la Grande Guerre dans l’arrondissement d’Annecy, Chambéry, Université de Savoie
1996, Gardes, Gilles, Histoire Monumentale des deux Savoies, Mémoire de Montagne, Lyon, éditions Horvath, p. 88, n° 69, p. 240-243
2014, Choubard, Alain, L’histoire des 500 plus beaux Monuments aux morts de France, collection Les 500 plus beaux, Clermont-Ferrand, éditions Christine Bonneton, novembre, p. 190-191
Identifiant :
73
Localisation à l'origine
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Annecy, place de la Libération
Localisation actuelle
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Annecy, place du Souvenir, 12 septembre 1926