Monument aux morts de 14-18


Date : 1920
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 14-18
Type d'oeuvre :
édicule
Matériaux :
pierre
Inscriptions :
sur le linteau : MARO VIT AR / VRO ; sur la base : TREMENIAD DESK AMAN HANOIOU BRETONED / A VARVAS VIT AR VRO E BLEUN O YAGUANIDIZ / O GOAD SAKR EN ANER NE VO KET BET SKOILHET / MA LINTA EUN DEIZ ER BED BANNIEL AOUR AR FRANKIZ (PASSANT APPRENDS ICI LES NOMS DES BRETONS / QUI MOURURENT POUR LEUR PAYS DANS LA FLEUR DE LEUR JEUNESSE / LEUR SANG SACRE N’AURA PAS ETE VERSE EN VAIN / SI BRILLE UN JOUR DANS LE MONDE LA BANNIERE D’OR DE LA LIBERTE)
Historique :
1919 : la municipalité accepte le produit d’une souscription. Le monument est réalisé par le carrier Loirat. Il est probable que l’abbé Jean-Marie Perrot, fondateur du Bleun-Brug, mouvement en faveur de la langue et de l’histoire bretonnes, combattant de 14-18 et vicaire de Saint-Thégonnec, soit intervenu. L’épitaphe en breton est sans doute de lui.
1920 : inauguré le 21 novembre pour commémorer les 131 victimes de la guerre (pour une commune de 3 171 habitants en 1914).
Description :
Le monument s’intègre dans l’enclos paroissial traditionnel, et reprend les motifs architecturaux de l’église. Il est en granit d’Huelgoat..
Source :
Fonds Debuisson
2004, mars, communication écrite de M. Yvon Abiven, Maire de Saint-Thégonnec
2010, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
Bibliographie :
1998, Cloître, Marie-Thérèse, L’enclos à l’époque contemporaine, Saint-Thégonnec, naissance et renaissance d’un enclos, pp. 131-137
Identifiant :
786
Localisation à l'origine
Bretagne, Finistère, Saint-Thégonnec, bord de l’enclos paroissial
Localisation actuelle
Bretagne, Finistère, Saint-Thégonnec, bord de l’enclos paroissial