Monument aux morts de 14-18, ou Monument à la gloire des Combattants de la Haute-Garonne


Date : 1919
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 14-18
Type d'oeuvre :
relief
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Abbal, André (Moissac 1876 - Carbonne 1953) ; Raynaud, Camille (Cordes, Tarn 1868 - ?) ; Moncassin, Henri-Raphaël (Toulouse 1883 - Toulouse 1958)
Architecte :
Jaussely Léon (1875-1933) (? - ?)
Inscriptions :
à l’avant, sur le fronton central : AUX COMBATTANTS / DE LA HAUTE-GARONNE / 1914-1918 sur le fronton gauche : FLANDRE sur le fronton droit : SOMME ous l’arche centrale à droite : CE MONUMENT A ETE ELEVE A LA GLOIRE / DES ENFANTS DE HAUTE-GARONNE /QUI / MOBILISES DANS TOUTES LES UNITES DE / L’ARMEE FRANCAISE SE BATTIRENTAVEC / UN COURAGE INDOMPTABLE ET FAROUCHE / SUR TOUS LES THEATRES DES OPERATIONS / EN CHAMPAGNE A VERDUN DANS LA SOMME / EN ALSACE DANS LES FLANDRES / EN ITALIE AUX DARDANELLES ET EN ORIENT / PAR LEUR HEROISME SUBLIME ILS FURENT PLUS GRANDS QUE LES SOLDATS DE LA / ROME ANTIQUE ET ILS SE MONTRERENT LES HERITIERS VALEUREUX ET MAGNIFIQUES / DES VAINQUEURS DE VALMY ET DE JEMMAPES D’AUSTERLITZ ET D’IENA / LES POPULATIONS DE LA HAUTE-GARONNE A JAMAIS RECONNAISSANTES LES SALUENT AVEC FIERTE ET VENERATION sous l’arche centrale à gauche : ET VOUS COMBATTANTS SUBLIMES DE LA GRANDE GUERRE / VOTRE COURAGE SURHUMAIN A FAIT DE L’ALSACE-LORRAINE / AUX YEUX DE L’UNIVERS LA PERSONNIFICATION / MEME DU DROIT LE RETOUR DE NOS FRERES / EXILES N’EST PAS SEULEMENT LA REVANCHE / NATIONALE C’EST L’APAISEMENT DE LA CONSCIENCE / HUMAINE ET LE PRESAGE D’UN ORDRE PLUS HAUT / LES ARMEES ET LEURS CHEFS - LE MARECHAL FOCH GENERALISSIME / DES ARMEES ALLIEES ONT BIEN MERITE DE LA PATRIE / CHAMBRE DES DEPUTES SEANCE DU 11 NOVEMBRE 1918 / LE 12 NOVEMBRE 1918 / OFFICIERS SOUS-OFFICIERS SOLDATS DES ARMEES ALLIEES / APRES AVOIR RESOLUMENT ARRETE L’ENNEMI VOUS L’AVEZ PENDANT DES MOIS AVEC UNE FOI / ET UNE ENERGIE INLASSABLE ATTAQUE SANS REPIT / VOUS AVEZ GAGNE LA PLUS / GRANDE BATAILLE DE L’HISTOIRE ET SAUVE LA CAUSE LA PLUS SACREE : LA LIBERTE DU MONDE
Historique :
1919 : 18 août, le conseil général approuve le principe d’un monument aux morts de Haute-Garonne. Il déclencha une série de controverses : sur l’emplacement du monument, sur son esthétique, sur la statue de la Victoire de Raynaud qui, sous son ciseau, fut une Victoire “laborieuse et fatiguée” alors qu’on souhaitait la voir évoquée “sous les traits d’une jeune fille alerte”. Un concours est lancé et les sculpteurs Raynaud, Abbal et Moncassin sont classés dans cet ordre. L’architecte Jaussely, devenu maître de projet, les employa tous trois.
Pour juger de l’effet du monument, une maquette à l’échelle, en charpente toilée, avait été dressée sur son emplacement. Au cours de la construction, la nappe phréatique posa de graves problèmes pour l’établissement des fondations.
1928 : inauguration
Description :
Jaussely conçoit un arc de triomphe à trois arches, Raynaud sculpta La Victoire et Les Poilus à l’intérieur de l’arche centrale, Moncassin et Abbal se partagèrent la frise (face postérieure et côté gauche pour Moncassin, face antérieure et côté droit pour Abbal. Reliefs de Moncassin : fantassins en campagne et char d’assaut ; une Victoire ; un téléphoniste ; attelage d’artillerie. Reliefs d’Abbal : la vie sur le front, le défilé des artisans de la victoire ; l’Aviation ; une Victoire ; attelage d’artillerie..
Source :
Fonds Debuisson
1982, relevé sur le terrain par l'équipe scientifique
Documentation du musée d'Orsay, photographies Luce Rivet, 1989
2002, 10 mai, communication écrite de M. Bordes, Toulouse, Archives municipales
2012, Garcia, Claire, La statuaire publique en France pendant l’entre-deux-guerres : réalités et enjeux, thèse de Doctorat, Paris Ouest Nanterre la Défense, cat., pp. 1-2
Bibliographie :
1992, Barlangue-Rivet, Luce, André Abbal, sculpteur-imagier (1876-1953). Mélanges offerts à Marcel Durliat, Presses du Mirail, pp. 632-642
2014, Choubard, Alain, L’Histoire des 500 plus beaux Monuments aux morts de France, collection Les 500 plus beaux, Clermont-Ferrand, éditions Christine Bonneton, novembre, p. 78
Identifiant :
802
Localisation à l'origine
Occitanie, Haute-Garonne, Toulouse, allée Alphonse-Peyrat
Localisation actuelle
Occitanie, Haute-Garonne, Toulouse, allées Forain-François-Verdier