Monument des trois sièges de Belfort, ou Monument à Denfert-Rochereau


Date : 1912
Catégorie de monument :
Commémorations de l'Histoire, XIXe siècle
Type d'oeuvre :
groupe ; statue ; ensemble
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Bartholdi, Frédéric-Auguste (Colmar 1834 - Paris 1904) ; Louis-Noël, Hubert (Rumenghem, Pas-de-Calais 1839 - Paris 1925) ; Déchin, Jules (Lille 1869 - Paris 1947)
Personnage(s) représenté(s) :
Denfert-Rochereau, Pierre Philippe (Saint-Maixent 1823 - Versailles 1878) ; Lecourbe, Claude Joseph, comte (Ruffey 1759 - Belfort 1815)
Architecte :
Dehaudt (1870-1945) (? - ?)
Historique :
1901 : le conseil municipal décide d’ériger un monument à la mémoire du colonel Denfert-Rochereau pour son rôle en 1870-1871, par délibération du 13 avril.
Bartholdi accepte de réaliser ce monument en y associant les deux autres défenseurs de Belfort au cours du XIXe siècle : le commandant Legrand en 1813-1814 et le général Lecourbe en 1815.
1901 : le conseil municipal accepte la proposition de Bartholdi le 15 octobre. La dépense est estimée à 150 000 F., une souscription nationale est lancée.
1902 : le 14 août, la commande est passée.
1903 : la maquette du monument est exposée au Salon.
1904 : Bartholdi décède le 5 octobre. La municipalité renonce alors au projet de Bartholdi et sollicite le sculpteur Antonin Mercié. La veuve de Bartholdi finance pour partie le projet, fait fléchir la municipalité et obtient que Louis Noël, ami de son défunt mari, édifie le monument prévu à l’origine avec l’aide de son gendre Jules Dechin, pour une participation de la ville réduite à 60 000 F.
1912 : le monument est inauguré le 15 août à l’emplacement qu’avait choisi Bartholdi. Les fêtes d’inauguration durent 4 jours, du 14 au 17 août, sous la présidence d’Antoine Ratier, ministre de la Justice, et de Paul Morel, sous-secrétaire d’Etat à l’Intérieur. Les vétérans de 1870 affluent au point que la municipalité organise des campements dans les écoles et lycées.
Description :
La figure de la France, casquée et drapée, soutient la ville de Belfort et lui remet la Légion d’Honneur. A l’arrière, une petite alsacienne conduit un jeune combattant vers Belfort. Autour du groupe central, s’élèvent les statues des trois défenseurs de Belfort. H. 3,40 m.
Expositions :
1911, Paris, Salon (SAF), n° 3282, bronzes de Denfert-Rochereau et Lecourbe par Dechin
Oeuvres en rapport :
1903, Paris, Salon (SAF), maquette, n° 2509 ; Belfort, musée d’Art et d’Histoire 1911, Paris, Salon (SAF), statue en plâtre de Legrand par Dechin, n° 3282
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay
Bibliographie :
1914, Lami, Stanislas, Dictionnaire des Sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, 4 volumes, t. I, p. 68
1995, Colmar, Esquisse préparatoire d’un statuaire, musée Bartholdi, 15 septembre - 31 décembre, pp. 76-81
1999, Belfort, Art dans la ville, art de vivre. Les commande publiques à Belfort de Bartholdi à Pignon-Ernest, Musée d’art et d’histoire, cat. n° 5
Identifiant :
880
Localisation à l'origine
Bourgogne-Franche-Comté, Belfort (Territoire de), Belfort, place de la République
Localisation actuelle
Bourgogne-Franche-Comté, Belfort (Territoire de), Belfort, place de la République