Clercq, Henriette de

Personnage représenté

monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Philanthrope Restée veuve avec deux enfants en 1838, Henriette de Clercq partagea sa vie entre Paris et son château de Oignies. Ayant demandé, en 1841, à Georges Mulot, ingénieur-mécanicien, de forer son parc de Oignies, qu'elle souhaitait aménager, on eut la surprise d'y trouver un gisement de houille. En 1848, la concession de ce gisement fut octroyée à Henriette de Clercq et elle fit fortune. Elle fit alors largement profiter ses concitoyens de cette richesse. C'est ainsi qu'elle fit construire l'église et le presbytère, deux écoles (garçon et fille), le cercle et son patronage, la mairie, l'usine à gaz, l'abreuvoir. Une société de secours mutuels, une caisse d'épargne, une fanfare furent créées. Son fils devint député et conseiller général du Pas-de-Calais et fut maire de Oignies de 1871 à 1901.

Secteur d'activité : philantropes
Période historique : Monarchie de Juillet