Gautier, Théophile

Personnage représenté

2 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Ecrivain et critique d'Art Né à Tarbes, Théophile Gautier vient très vite à Paris, où, après avoir rêvé d'une carrière de peintre, il se consacre à la Littérature. Il se lie d'amitié avec les poètes du Cénacle, et, romantique à tous crins, se trouve au premier rang dans la bataille d'Hernani (1830). Il publie son premier recueil de poésies avant de dénoncer dans “Les Jeune-France” (1833) les excès du romantisme. Tout en continuant d'écrire, il fait surtout oeuvre de journaliste, de critique littéraire et de critique d'Art. Il développe, en de très nombreux articles, sa théorie de “L'Art pour l'Art” - “tout ce qui est utile est laid”- qui le conduit à se détourner des circonstances extérieures (engagement politique et moral). Dès lors, pour s'évader d'une réalité qu'il juge médiocre, Gautier vit replié sur lui-même, dans un univers exotique. Baudelaire dédia ses “Fleurs du mal” à ce “poète impeccable”. Ses principales oeuvres sont “Emaux et Camées” (1852), “Le Roman de la momie” (1858), “Le Capitaine Fracasse” (1863).

Secteur d'activité : arts et lettres, littérature et théâtre
Période historique : Monarchie de Juillet