Jaurès, Jean

Personnage représenté

15 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Homme politique, philosophe et historien Né à Castres dans une famille bourgeoise, Jaurès, après de brillantes études (Ecole Normale Supérieure) et l'obtention de l'agrégation est nommé professeur de philosophie au lycée d'Albi en 1881. En 1884, il est élu député du Tarn sous l'étiquette républicaine et en 1889, député de Carmaux sous l'étiquette du Parti Ouvrier Français. En 1898, en butte aux attaques virulentes du marquis de Solages, il est battu aux élections. C'est alors qu'il passe sa thèse à la Sorbonne (”De la réalité du monde sensible”) et qu'il écrit sa monumentale “Histoire socialiste de la Révolution française”. Il fonde la verrerie ouvrière d'Albi (coopérative ouvrière) et exprime dans “La Dépêche de Toulouse” ses exigences de justice et de progrès social. Il prend parti en faveur de Dreyfus, fonde en 1904 “L'Humanité”, adhère en 1905 à la S.F.I.O et tente d'empêcher la guerre avec l'Allemagne. Il s'efforce d'inciter les forces populaires de France et d'Allemagne au pacifisme (ce qui n'excluait pas la défense de la nation). Ses appels en faveur de la paix sont considérés comme une trahison. Il est assassiné le 31 juillet 1914, au Café du Croissant, rue Montmartre. Son assassin, Raoul Villain sera acquitté en 1920, avant d'être abattu par des républicains espagnols. Jaurès est entré au Panthéon en 1924.

Secteur d'activité : politique, hommes politiques
Période historique : Troisième République