Lamartine, Alphonse de

Personnage représenté

10 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Poète et homme politique Né à Macon, Lamartine est élevé au château de Milly par sa mère. Après des études secondaires chez les Jésuites et une longue oisiveté sous l'Empire, sa vocation littéraire s'affirme sous la Restauration. Son premier recueil lyrique, les “Méditations poétiques” (inspirées par ses amours avec Julie Charles, pendant un séjour à Aix-les-Bains en 1816) lui assure une immense célébrité et, entre 1820 et 1830, la jeune génération des poètes romantiques le salue comme son maître. Il publie ensuite les “Harmonies poétiques et religieuses”, “Jocelyn”, “La chute d'un ange” ; conseiller général, député de Mâcon sous la monarchie de Juillet, il passe à l'opposition libérale en 1843 (il défend entre autres causes l'abolition de l'esclavage). Ministre des Affaires étrangères et président du Gouvernement provisoire en février 1848, il est en fait durant quelques semaines le véritable maître de la France, mais il perd une part de son prestige lors des journées de juin 1848. Il subit un échec cuisant aux élections présidentielles du 10 décembre 1848, et doit se retirer de la vie publique, brisé, ruiné, vilipendé par les milieux conservateurs.

Secteur d'activité : arts et lettres, littérature et théâtre
Période historique : Monarchie de Juillet