Millet, Jean François

Personnage représenté

4 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Peintre Issu d'une famille paysanne du Cotentin, Millet témoigne de dons pour le dessin et obtient une bourse de la ville de Cherbourg. Il part ainsi à Paris en 1837 et entre dans l'atelier de Paul Delaroche à l'Ecole des Beaux-Arts. Il fréquente des artistes comme Barye, Daumier et Rousseau. Ses compositions paysannes se dépouillent de peu à peu de leur aspect idyllique et, en 1848, Le Vanneur (collection particulière) témoigne de son évolution vers une monumentalité de la figure. Millet s'installe à Barbizon où il se consacre à la peinture de la vie laborieuse des paysans. Ses envois au Salon sont appréciés du public et à partir de 1853, il est connu jusqu'à Boston grâce au peintre W.M. Hunt. Après la mort de sa mère en 1853, Millet retourne, pour la première fois depuis 1844, dans le Cotentin et se remarie (son veuvage datait de 1844). Rousseau et Diaz l'aident à vendre ses toiles. En 1859, il termine “L'Angélus” (Paris, musée d'Orsay) commandé par un Américain deux ans plus tôt. Libéré des contraintes financières à partir du succès de “La Bergère” en 1865, Millet travaille le pastel et collectionne les gravures de maîtres du Nord - Dürer, Breughel etc. - , les poteries régionales, les sculptures médiévales et les photographies d'oeuvres d'art. A l'Exposition universelle de 1867, il a droit à une véritable rétrospective. Avec l'achat, par le musée de Marseille, de la toile “La bouillie” en 1869, le peintre des paysans fait son entrée dans un musée français. Pendant la guerre de 1870, Millet trouve refuge près de Cherbourg où il peint ses plus beaux paysages. Durand-Ruel, auquel Sensier, son futur biographe, a vendu sa collection, devient alors son principal marchand. A sa mort, en 1875, Millet est enterré à côté de son ami Rousseau dans le cimetière de Chailly et, lors de la vente de son atelier, le musée du Luxembourg se porte acquéreur de “L'église de Gréville”, des 'Baigneurs' et de plusieurs dessins. Son oeuvre, largement diffusée par la reproduction gravée ou photographique, a influencé des artistes aussi divers que Van Gogh, Pissarro, Seurat et Léger.

Secteur d'activité : arts et lettres, peinture et arts graphiques
Période historique : Deuxième République