René Ier le Bon,

Personnage représenté

3 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Duc de Lorraine, duc d'Anjou, comte de Provence et roi de Naples Deuxième fils de Louis II d'Anjou et de Yolande d'Aragon, il hérite de son oncle le duché de Bar en 1430 ; par sa femme, Isabelle, fille de Charles II de Lorraine, il devient en 1431 duc de Lorraine, avec l'appui du roi de France Charles VII, mais il doit lutter contre Antoine de Vaudémont qui lui conteste le duché et il est fait prisonnier à la bataille de Bulgnéville (juillet 1431). Il n'est libéré qu'en 1437 ; en 1434, à la mort de son frère Louis, il devient duc d'Anjou et comte de Provence ; en 1438, grâce aux subsides du comté de Provence, il part conquérir le royaume de Naples, qu'il avait hérité de Jeanne II mais que lui convoitaient les Aragonais. Vaincu en 1442, il ne lui reste que le titre de roi de Naples. Il est ami de Charles VII et marie sa fille Marguerite d'Anjou à Henri VI d'Angleterre. A la mort de sa femme, Isabelle, il laisse le duché de Lorraine à son fils, se remarie avec Jeanne de Laval, abandonne les entreprises guerrières et partage son existence entre l'Anjou, le Maine et la Provence. Il se fixe définitivement en Provence en 1470. Toujours à court d'argent, il y institue des offices inutiles et de nouveaux impôts, mais il sait aussi en développer l'économie en concluant des accords avec Gênes, l'Aragon ou les Barbaresques d'Algérie. Surtout, il est un mécène fastueux, s'entoure de savants et d'artistes, dont Nicolas Froment, ce qui lui vaut le surnom de “René Ier le Bon”.
Bibliographie : Marrou
Secteur d'activité : politique, souverains
Période historique : Renaissance