Scheurer-Kestner, Auguste

Personnage représenté

3 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Industriel et homme politique Issu d'une famille d'industriels républicains et protestants, Scheurer-Kestner partagea toujours son temps entre activités professionnelles (directeur d'usines) et responsabilités politiques. Dès 1862, il fut condamné à quatre mois de prison pour propagande républicaine et incarcéré à Sainte-Pélagie. En 1870, l'Alsace ayant été envahie par les Allemands, il proposa ses services au gouvernement de la Défense nationale qui lui offrit de diriger l'établissement pyrotechnique de Sète. Le 8 février 1871, il fut élu député du Haut-Rhin à l'Assemblée nationale, avant d'être élu député de la Seine, après l'Annexion. En septembre 1875, il devint sénateur inamovible. Il était vice-président du Sénat lorsqu'il reçut, en juillet 1897, la visite de Mathieu Dreyfus, frère du capitaine Dreyfus, qui sut le convaincre de son innocence. Il prit dès lors fait et cause pour Dreyfus et joua un rôle fondamental dans l'affaire, qu'il contribua à dénouer, en proclamant haut et fort, en novembre 1897, face aux sénateurs, son opinion. Cette voix respectée de tous encouragea Zola à publier quelques jours plus tard, le 18 janvier 1898, dans “L'Aurore”, le fameux “J'Accuse” qui conduira à la révision du procès.

Secteur d'activité : politique, hommes politiques
Période historique : Troisième République