Lamarck, Jean-Baptiste Monet, chevalier de

Personnage représenté

2 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Naturaliste Destiné à la prêtrise, le chevalier de Lamarck est d'abord envoyé à l'école des Jésuites d'Amiens, mais, en 1761, à 16 ans, il quitte le séminaire pour s'engager dans l'armée. Un accident l'oblige à abandonner le métier des armes et il se tourne vers la médecine, puis vers la botanique. En 1778, il publie une “Flore française” en trois volumes, grâce à Buffon, lequel lui offre un voyage d'étude à travers l'Europe et lui obtient le poste de “garde des herbiers du roi”. En 1793, lors de la création du Muséum d'histoire naturelle, on lui donne la chaire d'enseignement des “insectes, vers et animaux microscopiques”. Il s'y donne complètement, classe le monde animal, publie d'importants ouvrages tels la volumineuse “Histoire naturelle des animaux sans vertèbres” ou, en 1809, la “Philosophie zoologique”. Lamarck croit fermement à l'évolution des espèces. Ses théories sont alors discutées, mais sa place dans l'histoire des sciences est fondamentale. Il est, avant Darwin, le fondateur de la théorie de l'évolution, selon laquelle les êtres vivants, végétaux, animaux et même les hommes, ne sont pas sortis tels quels des mains d'un créateur, mais sont le résultat d'une très longue histoire commencée il y a plusieurs centaines de millions d'années.

Secteur d'activité : sciences, scientifiques
Période historique : XVIIIe siècle