Ranc, Arthur

Personnage représenté

1 monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Homme politique Arthur Ranc fait de brillantes études à Poitiers puis à Paris. Tout jeune, il fréquente déjà les milieux d'opposition. En 1853, il est impliqué dans le complot de l'Opéra-Comique, fomenté contre l'empereur. Condamné à un an de prison, il est déporté à Lambessa, d'où il s'enfuit pour gagner la Suisse. Il rentre en France en 1859, grâce à l'amnistie, et entame une carrière de journaliste. En 1870, à l'avènement de la République, il est nommé maire du IXème arrondissement de Paris, et il part en ballon rejoindre Gambetta à Tours. En 1873, sous l'Ordre Moral, alors qu'il vient d'être élu député du Rhône, il est poursuivi pour avoir participé à la Commune. Il s'enfuit en Belgique. Condamné à mort par contumace, il doit attendre l'amnistie de 1879 pour rentrer à Paris. En 1880, il devient le directeur de 'La République française', journal de Gambetta. Il est élu député de la Seine en 1881 et sénateur de la Seine en 1891. Il continue de mener parallèlement une carrière de journaliste (rédacteur en chef au “Radical”, puis rédacteur en chef de “l'Aurore”, en 1906 ) et d'homme politique. En 1903, il est élu sénateur de la Corse, en remplacement d'Emile Combes, avec lequel il fonde le groupe de la Gauche démocratique, qu'il préside en 1892.

Secteur d'activité : politique, hommes politiques
Période historique : Troisième République