Bosio, François-Joseph

Personnage représenté

monument(s) lié(s)
Chargement...

Biographie : Sculpteur Le prince de Monaco, Honoré III, emmena le jeune Bosio à Paris et l'introduisit auprès de Pajou, dont il devint l'élève. Engagé comme militaire pendant la Révolution, il revint à Paris en 1807 et obtint de Denon quelques commandes. Napoléon et la cour impériale l'apprécièrent ; il se rallia néanmoins dès 1814 à la royauté et fut, pendant les règnes de Louis XVIII et de Charles X, comblé de commandes et d'honneurs. Il réalisa la statue équestre de Louis XIV place des Victoires à Paris (1822), la statue d'Henri IV enfant (1824) dont la diffusion atteste le succès (marbre au musée de Pau, épreuve en argent au musée du Louvre, exemplaires et réductions en bronze dans de nombreux musées). Bosio fut un des principaux représentants du néo-classicisme, et vit sa faveur diminuer lorsque le romantisme s'affirma en sculpture. Malgré son peu d'enthousiasme pour le nouveau régime de Louis-Philippe, le sculpteur obtint encore des commandes : ses dernières œuvres furent la statue de la reine Amélie, un groupe figurant 'l'Histoire et les Arts consacrant la gloire de la France' et une statue de 'Jeune Indienne' qui demeure son oeuvre la plus emblématique.


Période historique : Empire