Monument à Auguste Billault


Date d'inauguration : 1867
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze ; pierre
Sculpteur(s) :
Ménard, Amédée-René (Nantes 1806 - Nantes 1879)
Personnage(s) représenté(s) :
Billault, Auguste Adolphe Marie (Vannes 1805 - Château de la Goulaine, près de Nantes 1863)
Architecte :
Chenantais Joseph Fleury (? - ?) ; Voruz (? - ?)
Inscriptions :
sur le piédestal face : SOUSCRIPTION NATIONALE / A BILLAULT / AVOCAT LE 12 NOVEMBRE 1825 / DEPUTE DE 1837 A 1852 / PRESIDENT DU CORPS LEGISLATIF 9 MARS 1852 / MINISTRE DE L'INTERIEUR 23 JUIN 1854 / SENATEUR 4 DECEMBRE 1853 / MINISTRE D'ETAT 23 JUIN 1863 / MORT / A NANTES 13 OCTOBRE 1863
au revers : NE A VANNES / 12 NOVEMBRE 1805
Historique :
1863 : 14 octobre, le conseil municipal de Nantes adopte la proposition du maire Ferdinand Favre d’ériger une statue en l’honneur d’Adolphe Billaut ancien ministre de Napoléon III. Il décide que le monument sera d’ampleur nationale et qu’une souscription sera organisée dans toute la France. Une commission est nommée pour organiser un concours artistique. Vingt-neuf candidats présentent leur maquette, mais aucune ne semble satisfaire la commission qui envisage alors de confier l’exécution du monument à un artiste inconnu. Finalement, à l’issue d’un second concours auquel elle convie onze artistes, elle choisit Ménard.
1867 : les statues du piédestal sont fondues en avril. Le coût total du monument s’élève à 60 000 francs. La ville participe pour 10 000 francs, le reste est financé par la souscription nationale et diverses subventions.
1867 : 15 juillet, inauguration par Rouher, ministre des Finances.
1870 : à la chute de l’Empire, le maire de Nantes fait déboulonner le monument. Les statues sont mises à l’abri dans les caves du palais de Justice.
1872 : le conseil municipal envisage de la réutiliser pour le monument aux morts de 1870 mais le projet n’aboutit pas.
1923 : la statue de Billault est installée dans le jardin du musée Dobrée.
1941 : novembre, elle est envoyée à la refonte sous le régime de Vichy.
années 1970 : les figures allégoriques sont transférées à la Garenne-Lemot, à Clisson et attendent un hypothétique rapatriement à Nantes.
Description :
H. 9,25 dont statue de Billlault : H. 3,10 m. Le socle polygonal est orné de quatre figures allégoriques : L'Histoire, L'Eloquence, la Jurisprudence, la Justice. Monument entouré d'une grille et de candélabres.
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales : F/21/4816
2002, Prével-Montagne, Corinne, La représentation des grands hommes dans la sculpture publique commémorative en Bretagne 1685-1945. Les pratiques, les sculpteurs, leurs œuvres, Thèse de Doctorat Rennes 2 sous la direction de Jean-Yves Andrieux, quatre volumes, t. IV, cat. LA.22, p. 267-270
Bibliographie :
1867 L'Illustration, II, p. 192
1919, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. III, p. 426
Identifiant :
1516
Localisation à l'origine
France, Pays-de-la-Loire, Loire-Atlantique, Nantes, place La-Fayette