Monument à Jacques Cartier


Date d'inauguration : 1905
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze ; granit
Sculpteur(s) :
Bareau, Georges (Paimboeuf 1866 - Nantes 1931)
Personnage(s) représenté(s) :
Cartier, Jacques (Saint-Malo 1494 - Saint-Malo 1554)
Architecte :
Benard (? - ?) ; Val d'Osne (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe, à l'avant : GEORGES BARREAU ; sur le piédestal, face principale : JACQUES CARTIER ; à gauche : FONDU PAR LE VAL D'OSNE / PARIS
sur le piédestal, à l’arrière : CE MONUMENT A ETE ERIGE LE 25 JUILLET 1905 / CHARLES JOUANJAN / ETANT MAIRE / DE LA VILLE AVEC LE PRODUIT DES SOUSCRIPTIONS RECUEILLIES AU CANADA PAR THEODORE BOTREL ET / EN FRANCE PAR UN COMITE MALOUIN
sur la coque du navire : LA GDE HERMINE
sur une plaque en bronze : Nous partîmes de la baie Saint-Laurent et fîmes voiles à l’Ouest en allant vers le Canada / Jacques Cartier / 1535 (extrait de son journal de bord, plaque posée en 1973)
sur une plaque : Pour commémorer le 450e anniversaire de l’exploration du Canada par J. Cartier / cette plaque a été dévoilée le 6 juin 1984 par le très honorable Pierre Elliott Trudeau / premier ministre du Canada en présence de M. le Maire Marcel Planchet
Historique :
1892 : au cours d’une cérémonie religieuse en mémoire du quatrième centenaire de la découverte de l’Amérique, le chanoine Bourdon suggère le premier l’idée d’une statue à Cartier et lègue un part de sa fortune à la réalisation.
1897 : une souscription est ouverte à l’initiative de la Société d’Etudes historiques et géographiques de Bretagne.
1898 : le projet est officiellement accepté par le conseil municipal.
1899 : 30 décembre premier comité formé par la municipalité. Le second comité, franco-canadien est également constitué à Paris. Pierre Ogé, sculpteur de Saint-Brieuc, propose aussitôt une maquette. Plusieurs concerts et conférences sont organisés pour contribuer au financement du monument.
1901 : les élections municipales placent des républicains à la tête de la ville qui tentent de freiner le projet.
1903 : mars, Théodore Botrel offre le produit de sa tournée de chant au Canada au profit de la statue. Le projet initial peut être maintenu grâce aux 10 000 francs qui parviennent au comité.
1904 : le gouvernement délivre l’autorisation d’ériger le monument, mais le comité rompt son contrat avec Ogé. En novembre, Bareau est chargé de sa réalisation.
1905 : 23 juillet, inauguration présidée par René Brice, président du conseil général, en présence d’une délégation de représentants officiels du Canada. Les cérémonies, qui durent trois jours, comprennent une retraite aux flambeaux, des défilés, un office religieux, une soirée de gala franco-canadienne, un concert, des feux d’artifice, enfin un pèlerinage au manoir de Jacques Cartier.
Quelques années plus tard, la statue est replacée sur un nouveau socle et orientée vers les toits de la ville.
1941-1943 : menacée d’être refondue à deux reprises sous le régime de Vichy, elle est préservée grâce à l’intervention de Darlan.
Description :
H. 5,70 m. Cartier est représenté à la barre de la Grande Hermine, scrutant l’horizon. La statue illustre les vers de Théodore Botrel : “Le front nu, bravant les tempêtes / Vêtu de lourdes peau de bêtes / La hache d'abordage au flanc / Il écoute sous les étoiles / La brise rire dans ses voiles / Et chanter dans son drapeau blanc”.
Oeuvres en rapport :
1905, Paris, Salon (SAF), plâtre, n° 2817 (non localisé) 1909, Paris, Salon (SAF), plâtre, n° 2975 (non localisé) Réplique érigée à Québec, place Jacques Cartier, en 1926
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales : F/21/4804
Documentation du musée d’Orsay
1989, communication de M. Claude Bareau
1992, communication de Mme Anne Le Moigne, Archives municipales de Saint-Malo
1994, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
2002, Prével-Montagne, Corinne, La représentation des grands hommes dans la sculpture publique commémorative en Bretagne 1685-1945. Les pratiques, les sculpteurs, leurs œuvres, Thèse de Doctorat Rennes 2 sous la direction de Jean-Yves Andrieux, quatre volumes, t. IV, cat.IV.18, p. 177-181
Photo récente, envoi de M. Patirice Faustini, 2020, libre de droit
Bibliographie :
1902, 1er juin, 11 septembre, Union malouine et dinanaise
1907, Almanach Hachette
1909, Goujon Pierre, “Les Salons de 1909”, dans Gazette des Beaux-Arts, II, p. 251
1913, Eaton D. Cady, A Handbook of Modern French sculpture, New York;
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 68, 112, 383.

Identifiant :
1769
Localisation à l'origine
France, Bretagne, Ille-et-Vilaine, Saint-Malo, bastion de la Hollande
Localisation actuelle
France, Bretagne, Ille-et-Vilaine, Saint-Malo, bastion de la Hollande