Monument aux trois instituteurs Debordeaux, Poulette et Leroy


Date : 1899
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
groupe
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Carlus, Jean (Lavaur, Tarn 1852 - ? 1930)
Personnage(s) représenté(s) :
Debordeaux, Jules (Eppes 1843 - Pasly 1870) ; Poulette, Louis (Saint-Christophe-à-Berry 1840 - Vauxbuin 1870) ; Leroy, Jules (Remigny 1845 - Châlons 1871)
Architecte :
Duray (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe, à l’arrière : GRANDHOMME-ANDRO / Fondeurs PARIS ; sur la plinthe à leur droite : JEAN CARLUS ; à l’arrière, sur le relief, en bas à droite : GRANDHOMME-ANDRO / FondeuRS PARIS ; sur le livre tenu par l’enfant de droite : LES / TROIS INSTITUTEURS / DE L’AISNE / FUSILLES PENDANT LA GUERRE DE 1870-1871
sur le piédestal, à l’avant : A LA MEMOIRE / DES TROIS INSTITUTEURS DE L’AISNE / DEBORDEAUX, POULETTE, LEROY / MORTS POUR LA PATRIE EN 1870-1871 / HOMMAGE / des Instituteurs de France et des Colonies / du Conseil général / et des Communes de l’Aisne / 1899
à l’avant du monument : 1939 AUX INSTITUTEURS DE L’AISNE MORTS POUR LA FRANCE 1914-1918 1945
Historique :
1896 : un comité local et corporatiste dirigé par Forfer, inspecteur d’académie, appuyé par le conseil général de l’Aisne et l’association amicale des instituteurs de l’Aisne, propose d’élever un monument commémoratif en l’honneur de ces héros de ‘patriotisme universitaire’. Le comité reçoit rapidement l’adhésion de nombreuses personnalités. Le ministère de l’Instruction publique accorde une subvention et une souscription est lancée auprès de tous les instituteurs de France. Laon et Soissons revendiquent le monument. En réponse au choix de sa ville, le maire de Laon lance une souscription auprès de sa population qui rassemble le dixième de la souscription totale.
1897 : le jury du concours composé notamment de Bartholdi et Falguière choisit Carlus.
1899 : 20 août, inauguration solennelle et grandiose en présence de 1600 instituteurs et institutrices.
1914 : une médaille commémorative de 1870-1871 est apposée sur le monument.
1917 : le monument est refondu par l’armée allemande.
1929 : 28 juillet, inauguration d’un nouveau monument identique réalisé par Carlus. Une plaque commémorative en l’honneur des instituteurs et élèves de l’Ecole normale morts pour la France pendant la guerre est ajoutée.
Description :
Les trois personnages sont tournés vers l’Est..
Expositions :
1900, Paris, Exposition universelle, n° 103, modèle plâtre
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay
2002, 2 septembre, communication écrite de M. Lefevre, Maire de Laon
2003, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
Bouloy, Philippe, Picardie, service régional de l’Inventaire
Bibliographie :
1899, Le Monde Moderne, octobre, p. 567.
1901, Almanach Hachette, p. 237.
1931, Nord de la France, Guide Bleu, p. 406-407.
1999, Lefèvre, Robert, Le monument des trois instituteurs de l’Aisne, catalogue de l’exposition du centenaire, Laon
Graines d’histoire : la mémoire de l’Aisne, Laon, éditions du Point-du-Jour, n° 8.
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 66, fig. 31, 441, fig. 225.
 
Identifiant :
2103
Localisation à l'origine
Hauts-de-France, Aisne, Laon, 25, avenue de la République, cour de l'Ecole Normale d'instituteurs
Localisation actuelle
Hauts-de-France, Aisne, Laon, 25, avenue de la République, cour de l'Ecole Normale d'instituteurs