Monument à Claude Gellée dit Le Lorrain


Date de création : 1889 Date d'inauguration : 1892
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Rodin, Auguste (Paris 1840 - Meudon 1917)
Personnage(s) représenté(s) :
Gellée, Claude, dit Le Lorrain (Chamagne, près de Mirecourt 1600 - Rome 1682)
Fondeur :
Thiébaut Frères (? - ?)
Inscriptions :
sur le socle à l’arrière : A / CLAUDE / GELLEE / LE / LORRAIN / 1600-1682
en bas : MONUMENT ELEVE PAR SOUSCRIPTIONS / DES COMITES DE PARIS ET DE / NANCY, FRANCAIS ET MOUGENOT / PRESIDENTS, ROGER MARX SECRETAIRE / CESBRON TRESORIER / ADAM MAIRE
Historique :
1877 : à l’initiative de Léon Mougenot, correspondant des Antiquaires à Malzéville, une souscription est ouverte.
1877 : 26 novembre, un comité de 25 membres constitué lors de l’assemblée générale des souscripteurs est placé sous la présidence d’honneur du maire, Bernard, du baron de Dumast, correspondant de l’Institut. Léon Mougenot est secrétaire du comité. Bien qu’étendue à toute la région, la souscription démarre lentement.
1883 : un deuxième comité de 11 membres est constitué à Paris pour venir en aide à celui de Nancy. Il a pour secrétaire le peintre d’origine vosgienne Louis Français. Il est présidé par Roger Marx, attaché au ministère des Beaux-Arts. Des membres tels que Burty, Cesbron, Chapu et Desbois lui confèrent la notoriété qui doit permettre de donner un nouvel élan à l’opération.
1886 : une tombola réunissant 229 oeuvres d’artistes est organisée. Une demande de subvention doit cependant être sollicité auprès de la municipalité et du ministère des Beaux-Arts qui donne 10 000 francs. La coordination entre les deux comités est parfois difficile, notamment pour l’organisation du concours.
1889 : 13 avril, le modèle de Rodin est choisi parmi les douze exposés à Paris, galerie Durand-Ruel. Son "originalité" l'emporte devant Falguière et Gautherin qui recevoient une prime. L’emplacement de la statue initialement prévu en pendant à celle de Callot est finalement abandonné après bien des polémiques.
1892 : 6 juin, inauguration en présence du président Sadi Carnot venu pour les fêtes de gymnastique, de Rodin et du ministre des Beaux-Arts, Léon Bourgeois. Si le maire Maringer ne tarit pas d’éloges dans son discours, la statue est diversement appréciée par le publique nancéien et une violente polémique est engagée dans la presse.
Description :
H. 2,30 m. Socle en pierre d’Euville.
Oeuvres en rapport :
1889, modèles plâtre, Paris, musée Rodin, version nue, H. 2,30 ; L. 1;05 ; P. 1,04 ; vêtu : H. 2,30 ; L. 1,07 ; P. 1,07
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay, photographies 80 AP 508-22 à 29
1981, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
1994, Brix, Fernande, Les grands hommes statufiés, les statues érigées à Nancy de 1800 à 1914, mémoire de maîtrise, Nancy II
Bibliographie :
1921, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. IV, p. 167
1961, Vosges, Lorraine, Alsace, Guide Bleu
1980, Elsen, Albert E. In Rodin's studio. A photographic record of sculpture in the making, A. Phaidon book with the musée Rodin, Cornell university press, Ithaca, New York, p. 73-75
1986, Wiesinger, Véronique, "Les collaborations. A propos du monument à Claude Gellée dit Le Lorrain d'Auguste Rodin" ; "Le concours pour le monument à Claude Gellée dit Le Lorrain érigé à Nancy", La sculpture francaise au XIXe siècle, Paris, Grand Palais, RMN, p. 110-114 et p. 218-223.
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 306, 331, 475, 504
Identifiant :
2805
Localisation à l'origine
France, Grand-Est, Meurthe-et-Moselle, Nancy, parc de la Pépinière
Localisation actuelle
France, Grand-Est, Meurthe-et-Moselle, Nancy, parc de la Pépinière