Monument au général Hoche


Date : 1902
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze ; granit
Sculpteur(s) :
Dalou, Aimé-Jules (Paris 1838 - Paris 1902)
Personnage(s) représenté(s) :
Hoche, Lazare Louis (Versailles 1768 - Wetzlar 1797)
Architecte :
Formigé Jean-Camille (1845-1926) (? - ?) ; Leblanc Barbedienne (? - ?)
Inscriptions :
sur la plate-forme : DALOU
sur la terrasse : LEBLANC-BARBEDIENNE FONDEUR
sur le piédestal, face : LAZARE HOCHE / 1768-1797
sur le piédestal, à droite : GENERAL EN CHEF A 24 ANS / IL DEBLOQUA LANDAU / IL PACIFIA LA VENDEE / IL CHASSA LES FRIPONS DE L’ARMEE / IL DEJOUA LES CONSPIRATEURS ; au dessous, sur une plaque en bronze : ERIGE PAR SOUSCRIPTION NATIONALE / SUR L’INITIATIVE DES / BLEUS DE BRETAGNE / (M. PAUL GUIEYSSE PRESIDENT) / DES VILLES DE QUIBERON ET DE LORIENT / INAUGURE LE 22 JUIN 1902 / PAR M.C. PELLETAN MINISTRE DE LA MARINE / ASSISTE DES AUTORITES CIVILES ET MILITAIRES / DU MORBIHAN, DU XIe CORPS ET DU IIIe ARR. MARIT. / M.M. CHANARD, MAIRE DE QUIBERON, / M’ HELGOUAC’H, MAIRE DE LORIENT / PRESIDENTS DU COMITE
Historique :
1895 : le curé de Quiberon projette de commémorer le centenaire du débarquement des émigrés de Quiberon par la construction d’une chapelle. Celle-ci doit recueillir les restes des victimes de l’insurrection exécutées par les soldats républicains. L’annonce de ce projet est perçue comme une provocation par les républicains qui prennent la décision d’ériger un monument de protestation en l’honneur du général Hoche.
1896 : l’association des “Bleus de Bretagne”, présidée par Paul Guieysse, prend l’initiative de ce projet. Un comité local est formé à Lorient sous la présidence du maire de la ville avec l’aide de la municipalité de Quiberon. Il reçoit le soutien des anciens ministres radicaux Léon Bourgeois, Paul Doumer, Lockroy et Mesureur qui lancent un appel en faveur de la statue. La Ligue des Droits de l’homme, Anatole France, Octave Mirbeau, Armand Dayot et Anatole Le Braz qui publie un poème dédié à Hoche, se joignent aux Bleus. La souscription ouverte dans l’armée et les milieux républicains rapporte 21 000 francs tandis que la dépense est estimée à 25 000 francs. Mais le comité peut compter sur une subvention nationale.
1900 : le modèle est commandé à Dalou, connu pour son engagement républicain.
1902 : 20 juillet, inauguration sous la présidence de Camille Pelletan, ministre de la Marine. Dalou est mort trois mois plus tôt.
1910 : 19 septembre, les Camelots du roi recouvrent le piédestal d’une pancarte sur laquelle est écrit : “Article 415. Vive le roi”. Le maire réagit en faisant interdire toute procession religieuse en dehors des lieux de culte.
1972 : la statue échappe à un attentat.
1994 : la statue déplacée est intégrée au jardin du Varquès.
Description :
H. 6,52 dont statue H. 2 ; L. 1,30 ; P. 1,30 et piédestal H. 3,20 ; L. 2,65 ; P. 2,55. Erigé face à la mer sur le rocher de Kersauton imitant un promotoire rocheux
Oeuvres en rapport :
Paris, Panthéon, modèle en plâtre de la statue, 1902, H. 3 m, offert par J. Dalou au ministère de la Guerre, photographié au Panthéon par Alain Pougetoux, 1985 ; 88 AP 67-10 A et 69-21 A Maquette plâtre de la statue, 1902, (H. 0,40 m), Paris, musée Carnavalet S 3896 Esquisse plâtre (H. 0,40 m), Paris, Petit Palais PPS 296 1907, Editions bronze à cire perdue par le fondeur A. A. Hébrard. Un exemplaire H. 0,71 dépôt du musée des Arts décoratifs de Paris au musée de la Révolution française de Vizille (D.2012-1) ; un autre acquis par le Minneapolis Institute of Art ; don Etienne Bréton au Petit Palais PPS 3808 Esquisse bronze avec rocher, New York, The Metropolitan Museum of Art, Hébrard (1) don Dr Wesley Halpert et Mrs Cardyn Halpert en 1985 ; Oxford, coll. part. 83 AP 10-00 à 1A
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay, archives A. A. Hébrard, dix fontes du 18 février 1907 au 12 juin 1914 et quatre de juin 1919 à mars 1924 avec les noms des acquéreurs ; photographies de Véronique Milande 1990 et 1993
Archives nationales 56 AJ 48 ;  F/21/4203 ; F/21/4826 ;  F/21/4860 ; F/21/6162 ; F/1cl/195
1979, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
2002, Prével-Montagne, Corinne, La représentation des grands hommes dans la sculpture publique commémorative en Bretagne 1685-1945. Les pratiques, les sculpteurs, leurs œuvres, Thèse de Doctorat Rennes 2 sous la direction de Jean-Yves Andrieux, quatre volumes, t. IV, cat.M. 16, p. 339-344
2004, mars, communication écrite de M. Jean-Michel Belz, maire de Quiberon, et de M. Elie Coantic, membre de l’association quiberonnaise “Culture et patrimoine”
 
Bibliographie :
1902, L'Illustration, II, p. 31, 71
1902, Le Monde illustré, 26 juillet, p. 81 : "Quiberon. Monument de Dalou élevé à Hoche. Inauguration" ; " Monsieur Camille Pelletan, Ministre de la Marine, prononce son discours".
1916, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. II, p. 14
1974, Hargrove, June, "Carrier Belleuse, Clesinger and Dalou French Nineteenth Century Sculptors, Minneapolis Institute of Arts Bulletin, vol. LXI, p. 39-42
1989, Pingeot, Anne, "Le décor sculpté du Panthéon sous le Second Empire et la Troisième République",  Le Panthéon, symbole des Révolutions, sous la direction de Barry Bergdoll, Picard, p, 267
2013, Exposition Jules Dalou, le sculpteur de la République, Amélie Simier, Cecilie Champy-Vinas, Paris, Petit Palais, p. 146-148
2016, Rionnet, Florence, Les Bronzes de Barbedienne. L’oeuvre d’une dynastie de fondeurs (1834-1954), Paris, Arthena, Mon. 90, p. 499
 
Identifiant :
3002
Localisation à l'origine
Bretagne, Morbihan, Quiberon, jardin du Varquès
Localisation actuelle
Bretagne, Morbihan, Quiberon, jardin du Varquès