Monument aux morts de 14-18, ou Monument de la Victoire et du Souvenir


Date : 1924
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 14-18
Type d'oeuvre :
statue ; haut-relief
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Bouchard, Henri (Dijon 1875 - Paris 1960) ; Dampt, Jean Auguste (Venarey, Côte-d'Or 1854 - Dijon, Côte-d-Or 1945) ; Gasq, Paul (Dijon 1860 - Paris 1944) ; Piron, Eugène-Désiré (Dijon 1875 - Aix-en-Provence 1928)
Architecte :
Drouot Auguste (La Fère 1881-1955) (? - ?)
Inscriptions :
aux deux extrémités : 1914 / 1918
sous la figure centrale : VICTOIRE ; en bas, à droite de ses pieds : J. Dampt
sous le relief de gauche : P. Gasq
sous le relief de droite : Eug. Piron
sur le soldat de droite, en bas : h. BOUCHARD ; sur la plinthe : VERDUN
sur le soldat de gauche : LA MARNE
à l’arrière, sous le relief : LE SOLDAT REND / SES SOEURS ALSACE / ET LORRAINE A LEUR / MERE FRANCE ; en bas à droite : h. BOUCHARD
sous le relief de Gasq : AUG. DROUOT ARCHITECTE / G. ET E. POUFFIER MARBRIERS
sur une dalle indépendante : 40e ANNIVERSAIRE DE VERDUN / LE 28 FEVRIER 1956 / QUELQUES ELEMENTS DE LA TERRE SACREE / DE VERDUN / ONT ETE DEPOSES SOUS CETTE DALLE / PAR MR LE CHANOINE KIR / DEPUTE MAIRE DE DIJON / ET PAR MR COLLOT / PRESIDENT DES ANCIENS DE VERDUN / N’OUBLIEZ JAMAIS CEUX DE VERDUN
dessous : CE MONUMENT / ELEVE PAR SOUSCRIPTION PUBLIQUE / A ETE INAUGURE LE 9 NOVEMBRE 1924 / SOUS LA PRESIDENCE DE / M. LE GENERAL NOLLET / MINISTRE DE LA GUERRE / MR GASTON GERARD / ETANT MAIRE DE DIJON
sur une plaque : A NOS MORTS / 1914 - 1918 / 1939 - 1945 / TOE AFN
Historique :
1918-1919 : premiers projets de commémoration (transformation de la Porte Guillaume, de la Porte Saint-Pierre ; réalisation d’une colonne place Darcy). Formation d’un comité qui lance une souscription et un concours régional puis national.
1920 : le changement de municipalité et l’arrivée de Gaston-Gérard relancent la réalisation. Il propose Bouchard, Gasq et Piron, tous trois prix de Rome, auxquels on adjoint Dampt, qui vient d’entrer à l’Institut. Tous sont bourguignons.
1921 : un monument provisoire est érigé sous la Porte Guillaume pour les cérémonies de commémoration du trente octobre. En mai, la maquette du nouveau monument comportant un char de la Victoire est exposée à l’hôtel de ville. Très critiqué, ce projet est écarté.
1922 : des polémiques dijonnaises relatives à l’emplacement retardent son exécution. Gaston-Gérard tranche en choisissant le rond-point du Parc. En octobre, le projet définitif est diffusé sous forme de carte postale. La pose de la première pierre a lieu le 12 novembre.
1924 : retardée par des problèmes technique, l’inauguration se déroule le 9 novembre.
1941 : le monument est mutilé.
Description :
La répartition des oeuvres est la suivante : Bouchard, Les deux statues intitulées La Marne et Verdun de part et d’autre, et le relief L’Alsace et la Lorraine rendue à la France Dampt, La Victoire, statue Gasq, Le Départ, relief Piron, Le Retour, relief.
Oeuvres en rapport :
1923, Paris, Salon (SAF), n° 2981, modèle en plâtre du relief de Bouchard, Le Retour de l’Alsace et de la Lorraine, La Victoire, cire polychrome, h. 0,44 m, Dijon, musée des Beaux-Arts
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay, photographie 85 AP 1-21 A
2003, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
Bibliographie :
1991, Rivé, Philippe (dir.), Monuments de mémoire, les monuments aux morts de la première guerre mondiale, mission permanente aux commémorations et à l’information historique, Paris, Documentation française, pp. 84-88
Identifiant :
307
Localisation à l'origine
Bourgogne-Franche-Comté, Côte-d'Or, Dijon, rond-point du Parc
Localisation actuelle
Bourgogne-Franche-Comté, Côte-d'Or, Dijon, rond-point Edmond-Michelet