Monument au général de Lamoricière


Date : 1908
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue ; haut-relief
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Belloc, Jean-Baptiste (Pamiers 1863 - Paris 1919)
Personnage(s) représenté(s) :
La Moricière, Christophe Louis Léon Juchault de (Nantes 1806 - Proussal 1865)
Fondeur :
Durenne A. (? - ?)
Inscriptions :
sur la statue : J-B.BELLOC / 1908
sur une plaque (ajoutée à Saint-Philibert) : MONUMENT DU GENERAL LOUIS JUCHAULT DE LAMORICIERE / - 1806-1865 - / VAINQUEUR D’ABD-EL-KADER - 1847. / TRANSFERE DE CONSTANTINE A LA SUITE DE L’INDEPENDANCE / SES CENDRES REPOSENT DANS LA / CHAPELLE DU CIMETIERE DE SAINT PHILIBERT / INAUGURE LE 29-06-1969
Historique :
1903 : le conseil municipal de Constantine décide d'ériger un monument à la gloire du général de Lamoricière en souvenir de la conquête de la ville en 1837. Lamoricière alors lieutenant-colonel, montra une intrépidité héroïque, à la tête de ses zouaves. La veille de l'assaut, ceux-ci lui avaient dit : "Mon général, demain matin à 10 heures, nous serons maîtres de la ville ou nous serons tous morts.” Un comité est constitué. Il obtient 65 000 F. par souscription.
1909 : 25 avril, inauguration de la statue à l’endroit même où Lamoricière s’élança à l’assaut de la ville, face à la place de la Brèche.
1962 : 8-9 juillet, dans la nuit la statue est déboulonnée et embarquée pour Marseille par le Génie de l’Armée française.
1963 : restée sur les quais de Marseille jusqu’en juin, elle est transférée à Nantes, le ministre des Armées l’ayant attribuée à la ville natale de Lamoricière. Dès son arrivée elle est remisée en pièces détachées au dépôt de la Moutonnerie.
1964 : Pennetier, maire de Saint-Philibert-de-Grand-Lieu, apprend son existence et la réclame pour sa commune. Celle-ci se situe à 2 km du lieu dit ‘La Moricière’ qui a donné son nom à la famille du général.
1969 : 29 juin, inauguration après de multiples démarches. Le corps du général repose à la chapelle du cimetière de Saint-Philibert.
Description :
H. 5 m, statue H. 2 m. Au sommet d'un monticule, Lamoricière avance au combat, brandissant son sabre. Il est en tenue coloniale et porte une chéchia. En contrebas, se trouve un zouave sonnant du clairon et tenant un fusil et l’Algérie offrant ses fruits à la France
Expositions :
1908, Paris, Salon (SAF), n° 2834
Oeuvres en rapport :
Esquisse en plâtre, Saint-Philibert de Grand Lieu
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay, carte postale couleur envoyée par Annie Caubet, 1991
Internet : site internet “www.contantine.free.fr”, consultation du 17/06/03
Service historique de la Défense, 1H 1091-4881
Bibliographie :
1909, L'Illustration, n° 3460, 19 juin, p. 431
1979, Amato, Alain, Monuments en exil, Paris, éditions de l’Atlanthrope, p. 185 (contretype esquisse et monument : 80 AP 71-24 A et 23 A)
1985, Biesse-Eichel-Brenner, Michèle, Constantine, la conquête et le temps des pionniers, p. 144
Identifiant :
3409
Localisation à l'origine
Algérie, Constantine, place Lamoricière
Localisation actuelle
Pays-de-la-Loire, Loire-Atlantique, Saint-Philibert de Grand-Lieu, place de l’église