Monument au général de Lourmel


Date : 1861
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze ; granit
Sculpteur(s) :
Nogent, Joseph comte de (Paris 1813 - ?) ; Diosi, Ernest (Paris 1881 - 1959)
Personnage(s) représenté(s) :
Lourmel, Frédéric Henri Le Normand de (Pontivy 1811 - Sébastopol 1854)
Architecte :
Jouanno François-Pierre (? - ?) ; Eck et Durand (? - ?)
Inscriptions :
sur le socle : COMTE DE NOGENT
sceau du fondeur : FONDERIE ECK & DURAND PARIS
sur le piédestal, à l’avant, sur une plaque en bronze : AU GENERAL / LE NORMAND DE LOURMEL / AIDE DE CAMP DE L'EMPEREUR / NE A NAPOLEONSVILLE / LE 12 JUILLET 1811 / BLESSE MORTELLEMENT / EN POURSUIVANT L’ENNEMI / SOUS LES MURS / DE SEBASTOPOL / LE 5 NOVEMBRE 1854 / JOURNEE D’INKERMAN
Différence chez Corinne Prével-Montagne : GENERAL LE NORMAND DE LOURMEL / AIDE DE CAMP DE NAPOLEON III / NE A NAPOLEONVILLE, LE 12 JUILLET 1811 / MORT GLORIEUSEMENT DEVANT SEBASTOPOL  LE 7 NOVEMBRE 1854
Au revers, sur une plaque en bronze, encastrée à la base du monument : L’AN 1859 / SOUS LE REGNE DE L'EMPEREUR NAPOLEON III / M. MIS PORRIQUET ETANT PREFET DU MORBIHAN / LE MIS DE LAUBESPINE-SULLY SOUS-PREFET / JOUANNO MAIRE DE NAPOLEONVILLE / CE MONUMENT A ETE ELEVE / AU GENERAL LE  NORMANT DE LOURMEL / NOTRE CONCITOYEN, AIDE DE CAMP DE SA MAJESTE / MORT EN POURSUIVANT L'ENNEMI / SOUS LES MURS DE SEBASTOPOL / LE COMTE DE NOGENT STATUAIRE / JOANNO FILS ARCHITECTE / CE BLOC A ETE TRANSPORTE / /PAR MR LE BERRE MAIRE DE NEULIAC/ A LA TETE DE SES ADMINISTRES
Historique :
1855 : le ville projette d’ériger une statue équestre monumentale en l’honneur du général défunt et souhaite obtenir le bronze des canons pris dans Sébastopol.
1856 : 13 mai, le gouvernement délivre l’autorisation officielle d’ériger le monument mais refuse de céder le bronze. Un souscription est ouverte dans le département, mais les dons disparaissent dans la faillite du receveur général au mois de novembre. La ville peut cependant compter sur une subvention du conseil général et de l’Etat. Le sultan verse 20 000 piastres (L'Illustration 1861, II, p. 32)
1858 : janvier, la veuve du général de Lourmel recommande au maire de Pontivy le sculpteur Joseph de Nogent, ami du général, qui avait réalisé son portrait en 1854.
1859 : 11 novembre, après de longs débats sur la hauteur du socle, le conseil des Bâtiments civils, chargé d’examiner les plans du monument, refuse le projet de l’architecte Jouanno. L’inspecteur général Félix Duban propose un nouveau projet aussitôt accepté par le conseil municipal.
1861 : 15 avril, la statue arrive à Pontivy
1861 : 7 juillet, inauguration
1942 :  6 mai, démontée pour être refondue.
1962 : plusieurs statues d’Algérie sont rapatriées en France. La municipalité de Pontivy demande alors l’attribution d’une statue du général de Lourmel provenant de la ville de Lourmel.
1963 : 30 juillet,  la statue du sculpteur Ernest Diosi arrive à Pontivy et prend la place de l’ancien monument.
Description :
H. 4,75 dont statue H. 2,30 et piédestal H. 2,45 ; L. 1,70 ; P. 1,72 m. Le général est représenté dans la tenue de son grade ; un burnous jeté sur ses épaules rappelle les services qu’il a rendus en Afrique. Il est frappé en plein coeur par une balle ennemie.
Oeuvres en rapport :
1854, buste marbre de Lourmel de Joseph de Nogent, offert par l’Etat à la veuve du général en 1858 ; un autre exemplaire marbre est au musée de Versailles (RF 99).
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée du Louvre
Documentation du musée d’Orsay
2002, Prével-Montagne, Corinne, La représentation des grands hommes dans la sculpture publique commémorative en Bretagne 1685-1945. Les pratiques, les sculpteurs, leurs œuvres, Thèse de Doctorat Rennes 2 sous la direction de Jean-Yves Andrieux, quatre volumes, t. IV, cat. M.14, p. 335-337 (sans image de la statue d'origine)
2003, 11 août, communication écrite, avec photographies, de M. Le Roch, Maire de Pontivy
Service historique de la Défense, 1H 1091-4881
Bibliographie :
1861, L'Illustration II, p. 32 (sous le Second Empire, Pontivy s'appelle Napoléonville)
1921, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. IV, p. 13
Identifiant :
3638
Localisation à l'origine
Bretagne, Morbihan, Pontivy, place Napoléon, actuelle place Aristide-Briand