Monument au général Marceau


Date : 1882
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue équestre
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Clésinger, Jean-Baptiste, dit Auguste (Besançon 1814 - Paris 1883)
Personnage(s) représenté(s) :
Marceau, François Séverin Desgraviers, dit (Chartres 1769 - Altenkirchen 1796)
Fondeur :
Thiébaut Frères (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe : J. Clésinger
Historique :
Clésinger propose à la IIIe République le décor de la façade de l'Ecole militaire de Paris avec les statues équestres de Marceau, Kléber, Hoche et Carnot,
1879 : 3 octobre arrêté de commande du modèle de Marceau par Edmond Turquet pour 12 000 F
1879 : 2 décembre, 1er acompte 3000 F
1880 : 31 janvier, rapport favorable de l'inspecteur A. Kaempfen sur les plâtres demi grandeur de Marceau et Kleber.
Clesinger recherche un atelier (ruines de la cour des comptes en 1880, aile gauche du Trocadéro, etc. sans suite)
1880 : 13 mars, 2e acompte, 2 500 F
1880 : 17 septembre, 3e acompte, 2000 F
1881 : 24 février, 4e acompte, 2 000 F
1881 : 31 mai, Desachy mouleur de l'Ecole des Beaux-Arts estime pour Kaempfen  les prix  d'un moulage à creux perdus avec tirage d'une seule épreuve : 3000 F et d'un moulage à bon creux avec une épreuve : 10 000 F
1881 : 29 juin, l'Etat accorde au sculpteur une augmentation de 500 F. "Si Clesinger veut mouler à bons creux, c'est à lui de payer la différence".
1881 : 23 mai, livraison du modèle, inventorié D. 389, paiement du solde, 2 500 F
1881 : Le plâtre de Marceau est présenté devant le palais de l'Industrie
1881 : 25 juillet, rapport favorable de Roger Ballu "oeuvre hautement décorative et de grande allure. Ce qu'il peut y avoir d'un peu théâtral dans l'atttude ne nuit pas à l'effet de l'ensemble ni au mouvement général"
1881 : 28 juillet, arrêté, indemnité de 7 000 F au profit de Clésinger
1881 : 24 août, commande de la fonte à Thiébaut frères pour 20 000 F
1882 : 17 mai, mémoire Thiébaut frères, paiement 8 juin
1882 : 31 juillet, Clesinger annonce  à Jules Grévy que les modèles de Marceau et Cleber (sic) sont terminés pour ce grand monument patriotique "le plus considérable qu'un seul artiste ait exécuté en France". Il meurt l'année suivante.
1884 : 15 avril, Armand Fallières approuve le rapport du Directeur des Beaux-Arts, Kaempfen : dépôt de Marceau et Kleber à Saint-Cyr-l'Ecole si le ministre de la guerre prend  à sa charge les frais de transport et la construction des piedestaux. Ne pas exécuter Hoche ni Carnot.
Falguière proposait d'assurer la surveillance de l'exécution des deux derniers.
1885 : 12 décembre, Edmond Turquet refuse les renvendications de Victor Clésinger frère et héritier du sculpteur
1897 : Marceau est encore en réserve aux Invalides.
1990 : Marceau et Kleber sont vus par Frédérique Thomas-Maurin à Saint-Cyr-Coetquidan
Description :
H. 4, 65 ; L. 1,50 ; P. 3,85 m. "C'est la prestance mâle et élégante, la physionomie douce et fière du Bayard de la République"  (H. Houssaye, 1883)
Expositions :

1885, Anvers, exposition universelle des Beaux-Arts (ne figure pas au catalogue)
Oeuvres en rapport :
1881, Paris, modèle plâtre placé devant le palais de l'Industrie
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales F/21/523 ; F/21/2066 ; F/21/4299
Documentation du musée d’Orsay
Bibliographie :
1883, Houssaye, Henri, L'Art français depuis 10 ans, Paris, p. 298
1914, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l'Ecole française au Dix-neuvième siècle, Paris, Honoré Champion, quatre volumes, t. I, p. 404
2011, Courbet Clesinger - Oeuvres croisées, Ornans, musée Gustave Courbet, commissaires Frédérique Thomas-Maurin, Julie Delmas, Elise Boudon, p. 21-22
Identifiant :
3705
Localisation à l'origine
Ile-de-France, Yvelines, Saint-Cyr-l'Ecole, école militaire
Localisation actuelle
Ile-de-France, Yvelines, Saint-Cyr-l'Ecole, école militaire
Localisation actuelle
Bretagne, Morbihan, Saint-Cyr-Coëtquidan, le Marchfeld du camp de Coëtquidan, Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan