Monument à Victor Schoelcher


Date : 1896
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
groupe
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Barrias, Louis-Ernest (Paris 1841 - Paris 1905)
Personnage(s) représenté(s) :
Schoelcher, Victor (Paris 1804 - Houilles 1893)
Fondeur :
Leblanc Barbedienne (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe du groupe, sous le pied gauche de l'esclave libéré : E. BARRIAS / PARIS 1896  ; sous le pied droit de Schoelher :  LEBLANC-BARBEDIENNE, FONDEURS, PARIS
sur le piédestal, à l’avant : A / VICTOR SCHOELCHER / LA GUYANE RECONNAISSANTE / LA REPUBLIQUE / N’ENTEND PLUS FAIRE DE DISTINCTION / DANS LA FAMILLE HUMAINE / ELLE N’EXCLUT PERSONNE / DE SON IMMORTELLE DEVISE / LIBERTE EGALITE FRATERNITE / EXTRAIT DU RAPPORT DE M. SCHOELCHER
Historique :
1894 : un an après la mort de Schoelcher, comité et groupe du souvenir se forment à Paris et dans les colonies pour lui élever un monument.
1896 : le modèle de Barrias est réalisé en bronze par Leblanc-Barbedienne
1897 : 14 juillet, inauguration à Cayenne, place Victor Hugo, du don de la colonie à la ville de Cayenne par Henri Eloi Danel, gouverneur de 1896 à 1898.
Devenue place Victor Schoelcher, on y célèbre aussi l'abolition de l'esclavage le 10 juin (décret du 27 avril 1848, arrivé le 10 juin 1848 et promulgué le 15 juillet par le gouverneur Aimé Pariset pour une application le 10 août 1848).
1994 : octobre, le dossier de protection passe devant la Corephae lors du bicentenaire de la première abolition de l'esclavage en Guyane.
1999 : 9 mars, classement du groupe au titre des monuments historiques
Description :
H. 2,30  ; L. 1,17 ; P. 0,80 m.
Oeuvres en rapport :
Modèle en plâtre (hauteur 2,30 m.), Bourbon-Lancy, Saône-et-Loire, musée municipal crée dans l'église Saint Nazaire par Ferdinand Sarrien (1840-1915) qui signa en 1906 le décret mettant fin à la condamnation du capitaine Dreyfus, photographies de Marie Bouchard 1983 (négatifs classés 83 AP 344-18) et de Guillaume Peigné 2002
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay, cliché Judith Kagan.
Documentation du service de l’Inventaire, base Mérimée, ministère de la Culture (communication E. Robineau) ; Base Mobilier-Palissy
2014, Orensanz, Camille, Louis-Ernest Barrias (1841-1905) : Un sculpteur sous la Troisième République, thèse de doctorat, Université Paris-Sorbonne, sous la direction de Barthélémy Jobert, catalogue raisonné et annexe II, n° 160, pp. 1216-1219
Bibliographie :
1908, Lafenestre, Georges, L'Oeuvre d'Ernest Barrias, Paris, p. 57, ill. p. 65-66, p. 105
1914, Lami, Stanislas, Dictionnaire des Sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, 4 volumes, t. I, p. 60
1989, Honour, Hugh, L’image du noir dans l’art occidental, tome I, p. 268-269
2008, Kagan, Judith, « Bronze cassé ? Bronze caché ? Bronze classé ! La protection de la statuaire monumentale au titre des monuments historiques en France - un exemple lointain d'interet historique majeur », La sculpture au XIXe siècle. Mélange pour Anne Pingeot, Paris, Nicolas Chaudun, p. 402-406.
2016, Rionnet, Florence, Les Bronzes de Barbedienne. L’oeuvre d’une dynastie de fondeurs (1834-1954), Paris, Arthena, Mon. 73, p. 497
Identifiant :
4776
Localisation à l'origine
DOM-TOM, Guyane, Cayenne, place Victor Hugo
Localisation actuelle
DOM-TOM, Guyane, Cayenne, place Victor-Schoelcher