Monument à Schongauer, dit aussi Monument à la mémoire de Martin Shoen


Date : 1863
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
fontaine
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Bartholdi, Frédéric-Auguste (Colmar 1834 - Paris 1904)
Personnage(s) représenté(s) :
Schongauer, Martin (Colmar 1445 - Brisach 1491)
Architecte :
Boltz Louis (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe à droite : Aug. Bartholdi 1860
sur le piédestal, à l’avant : Martin SchoEN
Historique :
1855-1858 : travaux d’aménagement de l’ancien couvent des Unterlinden en musée.
1857 : un comité se constitue pour l’érection d’une statue à Schongauer, comprenant Charles Goutzwiller, secrétaire général de la mairie de Colmar, Louis Hugot, bibliothécaire archiviste et secrétaire de la Société Schongaueur, tous amis de Bartholdi ; l’érection du monument est autorisée par décret du 4 octobre, l’emplacement du cloître également. Le choix de Bartholdi est confirmé.
1860 : sculptée en grès rose, l’oeuvre est terminée et se compose d’une fontaine surmontée d’une sculpture de Schongauer ainsi que de quatre figures allégoriques (L’Orfèvrerie, La Gravure, L’Etude et La Peinture). L’ensemble du dispositif a été dessiné par Bartholdi. Il prend à sa charge les frais d’exécution de la statue, la ville subvenant aux frais du piédestal.
1861 : l’oeuvre est exposée au Salon des artistes français à Paris. En juin, Louis Boltz et l’entrepreneur Victor Reeb procèdent à l’aménagement de l’implantation.
1863 : la statue est placée sur une fontaine érigée dans le préau du cloître de l’ancien couvent des dominicains d’Unterlinden à Colmar le 11 mai.
1873 : les ‘gueulards’ en bronze sont appliqués à la fontaine.
1901 : des canalisations d’adduction sont mises en place, l’eau coule enfin de la fontaine.
1958 : le monument est déposé. Les quatres allégories sont déposées au musée Bartholdi.
1983 : le piédestal fontaine, amputé de la partie supérieure et mutilé, est remonté devant l’église Saint-Joseph.
1991 : la statue est placée devant la façade du musée d’Unterlinden.
Description :
Fontaine reprenant le schéma des fontaines gothiques, est proche du dessin de Viollet-Le-Duc publié dans son ‘Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle’, tome 5, 1861. Aux angles du socle, quatre figures évoquent les quatre étapes successives de la formation de Schongauer : L’Orfèvrerie (personnage ciselant un encensoir), La Gravure (personnage gravant une plaque de cuivre), L’Etude (personnage lisant un ouvrage) et La Peinture (personnage tenant une palette). Bartholdi se serait représenté sous les traits de l’Orfèvre. Les trois autres reproduiraient les visages de Carles Goutzwiller, Louis Hugot et Léon Brièle. La fontaine elle-même est réalisée en pierre des carrières de Lutzlbourg (Bas-Rhin). Réalisé en grès. H. 2,05 m.
Expositions :
1861, Paris, Salon (SAF), n° 3169
Oeuvres en rapport :
Esquisses et maquettes en plâtre et en terre cuite, Colmar, musée Bartholdi Diverses versions et exemplaires en plâtre et bronze des quatre allégories, Colmar, musée Bartholdi
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales, F1CI 164, érection autorisée par décret du 3 août 1861
Documentation du Musée d’Orsay
Bibliographie :
1991, Colmar, Pictorum Gloria, Martin Schongauer vu par Auguste Bartholdi, musée Bartholdi, 29 juin - 31 octobre, catalogue d’exposition par Jean-Marie Schmitt et Régis Hueber
Identifiant :
4778
Localisation à l'origine
Grand-Est, Haut-Rhin, Colmar, musée d’Unterlinden
Localisation actuelle
Grand-Est, Haut-Rhin, Colmar, devant le musée d’Unterlinden