Monument au marechal Ney


Date de création : 1853 Date d'inauguration : 1853
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Rude, François (Dijon 1784 - Paris 1855)
Personnage(s) représenté(s) :
Ney, Michel, maréchal (Sarrelouis 1769 - Paris 1815)
Architecte :
Gisors Alphonse-Henri de (1796-1866) (? - ?) ; Eck et Durand (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe, à sa droite : RUDE ScuLP. 1853 ; à sa gauche : ECK & DURAND 1853
sur le piédestal : A LA MEMOIRE / DU MARECHAL NEY / DUC D’ELCHINGEN / PRINCE DE AL MOSCOWA / 7 DECEMBRE 1853 ; à droite et à gauche, liste des campagnes militaires, à l’arrière, étapes de sa carrière
Historique :
1848 : 18 mars, décret du gouvernement provisoire de la IIe République en vue de l’érection d’une statue du maréchal Ney. David d’Angers est choisi par la famille Ney.
1851 : 2 décembre, coup d'Etat du Prince-Président, futur Napoléon III. David d'Angers s’exile à Bruxelles.
1852 : 27 mai, arrêté du ministre de l’Intérieur commandant la statue à Rude pour 20 000 F bronze compris.
1853 : 7 décembre inauguration, jour anniversaire de l’exécution de Ney sur l'emplacement où elle eut lieu. Le prix total du monument s’élève à 66 950 F cérémonie d'absoute comprise.
Changement d'emplacement pour le passage de la voie ferrée : la statue est érigée face à l'endroit où Ney est tombé.
1926 : 30 mars, arrêté de classement au titre des monuments historiques (immeuble).


 
Description :
H. 2,66 m.
Oeuvres en rapport :
Esquisse terre cuite, 1850, Dijon, musée des Beaux-Arts (inv 1710), Ney ouvrant son manteau pour indiquer là où les balles doivent frapper. Legs du Dr Maximin Legrand, 1903. Deux esquisses en cire au Louvre, RF 2036 A H. 0,173, don René Faber 1931 ; RF 2644, H.0,17, acquis de Mme Faber de Raulin, 1949.
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales, F/21/583
Documentation du musée du Louvre
Base Mérimée, ministère de la Culture, inscription par arrêté du 30 mars 1926
Relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
2007, consultation de la Base Mérimée, ministère de la Culture
2014, Joseph, Wassili, François Rude (1784-1855), sculpteur romantique, thèse de doctorat, pp. 1691-1716
Photo récente, envoi de M. Faustini, 2020
Bibliographie :
1921, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. IV, p. 214
1973, Kjellberg, Pierre, Le guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts, 2e édition en 1988 (Le nouveau guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts)
1986, Chevillot, Catherine, « VII, 1 Le socle », "Pourquoi tant de sculptures ?" La Sculpture française au XIXe siècle, Paris, Grand Palais, RMN, p. 242-251, fig. 288
1989, Hargrove, June, Les Statues de Paris, Paris, éditions Albin Michel, p. 89, 90, 195, 303
2012-13, Dijon, musée des Beaux-Arts, Un couple d'artistes au XIX siècle, citoyens de la Liberté, François & Sophie Rude, Paris, Somogy, Catherine Gras, p. 166-167, fig. 69, cat. 138, 129
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 51, 273, 369, 397
 
Identifiant :
5310
Localisation à l'origine
France, Ile-de-France, Seine, Paris, 6e arr., avenue de l’Observatoire, proche de la place Camille Julian
Localisation à l'origine
France, Ile-de-France, Seine, Paris, 6e arr. place de l'Observatoire