Le Triomphe de la République


Date : 1899
Catégorie de monument :
Allégories politiques
Type d'oeuvre :
groupe ; ensemble
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Dalou, Aimé-Jules (Paris 1838 - Paris 1902)
Fondeur :
Thiébaut Frères (? - ?) ; Bingen Pierre (? - ?)
Historique :
1879, 2 avril, le préfet de la Seine approuve les délibérations du Conseil municipal ouvrant un concours pour une statue monumentale destinée à "symboliser les nouvelles institutions que le pays s'est données et ayant un caractère définitif comme ces institutions elles-mêmes".
1879 octobre : six projets sont sélectionnés sur les 83 reçus dont celui de Dalou qui s'est exilé à Londres à la suite de la Commune à laquelle il a participé. Il envoya sa maquette, avant même l'amnistie des Communards. Concours remporté par Léopold Morice et son frère Charles pour l'architecture.
1880 : 24 juillet, le projet de Dalou qui n'était pas conforme au programme (trop de personnages) fut commandé par la Ville pour un autre emplacement, pour 70 000 F portés à 100 000 F cinq ans plus tard, l'exécution du bronze étant prévue pour 140 000 F puis 250 000 F. Fonte difficile car Pierre Bingen fondeur à cire perdue exigé par Dalou engloutit les fonds sans produire plus que les figures de la Justice (réussie en 1886), du torse du Forgeron et de quelques enfants. Thiébaut frères doivent reprendre la commande pour une fonte au sable pour 198 000 F y compris la mise en place en bronze dit Keller.
1889 :  21 septembre, le modèle en plâtre bronzé est érigé pendant l'Exposition universelle du centenaire de la Révolution.
1899 : 19 novembre, inauguration du bronze.
1909 : des crocodiles sont commandés à Georges Gardet pour animer le bassin.
1942 : les crocodiles sont envoyés à la refonte sous le régime de Vichy.
Description :
H. 12  ; L. 22  ; P. 8 m. Deux lions symbolisant la force du Suffrage universel conduits par le Génie de la Liberté brandissant une torche, tirent le char de la République, en équilibre sur une sphère. Coiffée d'un bonnet phrygien, la main gauche posée sur les faisceaux, elle étend sa main droite dans un geste de pacification. A sa droite le Forgeron, allégorie du travail manuel pousse le char. A sa gauche, la Justice dans une robe de cour se penche vers le spectateur. Les deux allégories sont accompagnés d'enfants. A l'arrière, la Fécondité jette des roses. Trois putti à ses pieds jouent avec une corne d'abondance d'où se déversent fruits et fleurs.
Oeuvres en rapport :
Paris, Petit Palais : Ensemble, modèle plâtre du concours de 1879, PPS 75 (2,15 x 1,10 x 1,60) Enfant porteur de livres, plâtre (0,51 x 0,30 x 0,23), PPS 344, acquis ainsi que les suivants de Georgette Dalou, fille de l'artiste, en 1905. République esquisse plâtre (0,50 x 0,30 x 0,24), c. 1882 PPS 235 Torse, plâtre (0,52 x 0,24 x 0,19) PPS 276 Torse, bronze Thiébaut PPS 294 Paris, Musée d'Orsay : République, esquisse terre cuite (0,338 x 0,141 x 0,09 m) don Mmes Brodin et de Massary, filles d'Etienne Moreau-Nélaton, 1927, RF 1911 Forgeron, modèle plâtre patiné (0,678 x 0,37 x 0,62 m) don Augustin Biaggi, 1952, RF 2738 Torse, plâtre, legs Paul Jamot RF 3953 Canberra, National Gallery of Australia : République, esquisse terre cuite, NGA 84 -723
Source :
Archives de la Seine, 10 624/72/liasse 55
Fonds Debuisson
Documentation du musée d'Orsay, photographies 81 AP 500-17 A et 503-36 A
Bibliographie :
1879, L'Illlustration 25 octobre
1880, L'Illustration, II, p. 401
1899, Revue encyclopédique, n° 327, 9 décembre
1900, Geffroy Gustave, Gazette des Beaux-Arts, p. 220
1903, Dreyfous Maurice, Dalou, sa vie et son œuvre, Paris, H. Laurens, p. 109-140
1973, Kjellberg, Pierre, Le guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts, 2e édition en 1988 (Le nouveau guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts), p. 135
1986, Le Normand-Romain, Antoinette ; Pingeot, Anne ; Hohl, Reinhold ; Rose, Barbara ; Daval, Jean-Luc, La Sculpture. L’aventure de la sculpture moderne - XIXe et XXe siècle, Genève, Skira, p. 77 (repr. couleur)
1996, Poisson, Georges, Le sort des statues de bronze parisiennes sous l'occupation allemandes, 1940-1944, dans Paris et Ile-de-France, Mémoires publiés par la Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l'Ile-de-France, tome 47, p. 263
2013, Exposition Jules Dalou, le sculpteur de la République, Amélie Simier, Cécile Champy-Vinas, Paris, Petit Palais, p. 60-75
Identifiant :
5713
Localisation à l'origine
Ile-de-France, Seine, Paris, 12e arr., place de la Nation
Localisation actuelle
Ile-de-France, Seine, Paris, 12e arr., place de la Nation