Fontaine de la Porte-Dorée ou la France colonisatrice


Date : 1935
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, fontaine
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Drivier, Léon-Ernest (Grenoble 1878 - Paris 1951)
Architecte :
Mazeline Louis (? - ?)
Inscriptions :
sur la plinthe, à gauche : DRIVIER
Historique :
1931 : la statue est installée sur le perron du musée des Colonies lors de l’Exposition coloniale.
1932 : seul le musée est sauvé de la démolition. De plus, des avenues à sens unique s’imposent pour fluidifier la circulation. Le service d’architecture de la ville de Paris décide de conserver la statue de Drivier. La difficulté consistait à ne pas masquer le palais de Colonies, en créant un ensemble symétrique. Une fontaine monumentale est alors décidée.
1951 : travaux de réfection.
1972-1974 : travaux d’étanchéité.
Description :
La France sous les traits de Pallas Athénée, apporte paix et prospérité aux colonies..
Source :
Fonds Debuisson
Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, Conservation des Œuvres d'Art Religieuses et Civiles, dossier FONTAINE PORTE DOREE
2012, Garcia, Claire, La statuaire publique en France pendant l’entre-deux-guerres : réalités et enjeux, thèse de Doctorat, Paris Ouest Nanterre la Défense, cat., p. 86
Bibliographie :
1973, Kjellberg, Pierre, Le guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts, 2e édition en 1988 (Le nouveau guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts)
1936, Chappey, Marcel, “La fontaine lumineuse de la porte Dorée”, La Construction moderne, 4 octobre, pp.2-7
Identifiant :
5779
Localisation à l'origine
Ile-de-France, Seine, Paris, 12e arr., place Edouard-Renard
Localisation actuelle
Ile-de-France, Seine, Paris, 12e arr., place Edouard-Renard