Monument national de l’Hartmannswillerkopf-Vieil Armand, ou Ossuaire


Date d'inauguration : 1922
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 14-18
Type d'oeuvre :
mausolée ; statue
Matériaux :
pierre
Sculpteur(s) :
Bourdelle, Emile-Antoine (Montauban 1861 - Le Vésinet 1929)
Architecte :
Danis Robert (Belfort 1879 - Paris 1949) ; Rudier Eugène (? - ?)
Inscriptions :
sur le linteau : ICI REPOSENT DES SOLDATS MORTS POUR LA FRANCE ; sur la grille en fer forgé : AD LUCEM PERPETUAM
Historique :
1922 : érigé par souscription publique par le comité de l’Hartmannswillerkopf sous la présidence du général Tabouis, ancien commandant de la 9e division d’infanterie, et sous le haut patronage du président de la République, à la mémoire des 30 000 combattants tombés dans les batailles du Vieil-Armand.
1922 : 9 octobre, inauguration du monument. Les plans sont dus à Robert Danis, alors directeur des Beaux-Arts en Alsace-Lorraine. Il comprend le monument national du Silberloch, inauguré en 1932 avec la crypte, un des quatre monuments nationaux avec ceux de Douaumont, Notre-Dame de Lorette et la Chapelle-de-Dormans ; et le cimetière national du Silberloch, comprenant 12 000 corps non identifiés.
1928 : Bouchard est engagé pour prendre part au projet. Mais les raisons de son éviction ne sont pas très claires.
1934 : Robert Danisn l’architecte chargé du monument, sollicite la participation de la direction générale des Beaux-Arts pour la réalisation de la Vierge du sacrifice de Bourdelle initialement prévue.
1935 : 17 janvier, arrêté chargeant Eugène Rudier, fondeur d’art d’exécuter la statue en porphyre reconstitué La Vierge du sacrifice d’après le modèle d’Antoine Bourdelle.
1935 : novembre, mise en place de la statue.
Description :
L’entrée de la crypte est flanquée de deux statues d’ange en bronze de Bourdelle, qui a également réalisé une Vierge pour la chapelle catholique du fond de la crypte. Fondeur Rudier Eugène pour les médaillons..
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales F/21/6805, dossier Rudier
Paris, Dépôts des marbres, n°3908 (Vierge du sacrifice), n° 3718 et 3719 (victoires)
2003, Mathias, A., La statuaire publique en Alsace et Moselle : enjeu de l’affrontement franco-allemand 1870-1950, mémoire de D.E.A., Université Paris I
2004, avril, communication de M. Gilbert Wagner, président des Amis du Hartmannswillerkopf
1988-1990, Curtis, Penelope, E-A Bourdelle and monumental sculpture, Thesis, Courtauld Institute of Art.
Archives du musée Bourdelle, dossier Hartmannswillerkopf, et archives AB-H.5.4.
Archives du musée Bourdelle, Correspondance Danis/Bourdelle ; lettre du 12 janvier 1924 (Danis à Bourdelle).
2012, Garcia, Claire, La statuaire publique en France pendant l’entre-deux-guerres : réalités et enjeux, thèse de Doctorat, Paris Ouest Nanterre la Défense, cat., p. 38
Bibliographie :
1926, La Renaissance, 17 juillet
1927, Le monument national de Hartmannswillerkopf, préface par M. le maréchal Pétain, Paris, Librairie de France
2020, Garcia Claire, Monuments de l’entre-deux-guerres : sculpture et architecture,  Rouen, Le Havre, Presses universitaires, p. 240-241, 257
Identifiant :
5870
Localisation à l'origine
France, Grand-Est, Haut-Rhin, Hartmannwillerskopf, Vieil-Armand, proche du col de Silberloch, D431
Localisation actuelle
France, Grand-Est, Haut-Rhin, Hartmannwillerskopf, Vieil-Armand, proche du col de Silberloch, D431