Monument aux morts de 70


Date : 1910
Catégorie de monument :
Monuments aux morts 1870
Type d'oeuvre :
obélisque
Matériaux :
pierre
Personnage(s) représenté(s) :
Curtat, Victor (Annecy 1852 - Annecy 1904)
Architecte :
Ruphy Louis (? - ?)
Inscriptions :
sur la face principale : AUX SAVOYARDS / QUI DE LEUR SANG / ONT SCELLE L’ANNEXION / EN COMBATTANT / POUR LA FRANCE EN 1870-1871 / A VICTOR CURTAT / NE A ANNECY LE 27 AOOUT 1852 / CHASSEUR DU MONT BLANC / QUI S’EMPARA DU DRAPEAU / DU 61e POMERANIEN / A DIJON LE 23 JANVIER 1871 / VIVRE LIBRE OU MOURIR
Sur un côté : QUI VIVE ? FRANCE ! / A MOI LA SAVOIE ! ( Commandant Michard / Première attaque de Talant / (Dijon) novembre 1870
AUX CHASSEURS DES ALPES / ET / DU MONT BLANC / DU BATAILLON DE SAVOIE / “PASSANT VA DIRE A LA SAVOIE / QUE SES ENFANTS SONT MORTS / ET QUE PAS UN N’A FUI” (Lieu. Mogenier / Usine Bargy, Dijon)
“SOLDATS / DE SAVOIE ! AUJOURD’HUI COMME TOUJOURS / VOUS AVEZ BIEN MERITE / DE LA FRANCE / ET / DE LA REPUBLIQUE (Général Garibaldi / au bataillon de Savoie / 23 janvier 1871 / à la bataille de Dijon)
Historique :
1871 : 23 janvier, à Dijon, l’Annécien Victor Curtat a accompli l’un des plus beaux exploits de la guerre : la prise de l’étendard de Prusse (donné par le roi Guillaume 1er). Quand Curtat revient dans son camp avec le drapeau, on le lui enlève pour le remettre au commandant du bataillon. Curtat tombe alors dans l’oubli et vit à Annecy dans la misère.
Quelques années plus tard, son nom est réhabilité :
1879 :  Dijon donne son nom à une rue
1890 : le comité du Drapeau lance une souscription pour lui acheter un bureau de tabac pour faire vivre sa famille
1906 : une stèle commémorative est érigée sur les lieux de la bataille.
1910 : sa dépouille est transférée dans une concession honorifique où l’oeuvre de l’architecte Louis Ruphy est réalisée par la coopérative “le Travail”.
1910 : 5 septembre, inauguration et en même temps, célébration du cinquantenaire du rattachement de la Savoie à la France. La cérémonie présidée par le général Barret est accompagnée par un Allegro triomphal, Victor Curtat.
1957 : transfert près du quartier du 27ème BCA, avenue de Genève.
Source :
Fonds Debuisson
Annecy, Archives municipales, 1M22(009)
Documentation du musée d'Orsay
Bibliographie :
1996, Gardes, Gilles, Histoire Monumentale des deux Savoies, Mémoire de Montagne, Lyon, éditions Horvath, n ° 55, p. 222-223
Identifiant :
972
Localisation à l'origine
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Annecy, avenue du Parmelan
Localisation actuelle
Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie, Annecy, avenue de Genève