Charmeur de serpents


Date : 1877
Catégorie de monument :
Statuaire décorative, loisirs, sports et jeux
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Bayard de la Vingtrie (Paris 1846-1900) (Paris 1846 - Paris 1900)
Historique :
Récompensé au Salon de 1876 d'une médaille de première classe et du grand prix de Florence crée par L'Art en 1875, le plâtre est acquis par la ville de Paris, 4000 F ou 3000 F selon les Archives contradictoires de la Seine (VR 105 et VR 120). Le bronze est fondu par Thiébaut pour 1800 F. Placé au parc Monceau à Paris, il est refondu pendant l'Occupation.
Description :
H. 1,75. Nu comme un antique, ce jeune homme à l'ondulation florentine souffle dans deux fluttes. Le serpent s'enroule sur un tronc coupé d'arbre.
Expositions :
1877, Paris, Salon, n° 3587
1878, Paris, Exposition universelle, n° 1094
Oeuvres en rapport :
1876, Paris, Salon, n° 3401, plâtre acquis par la ville de Paris
Source :
Archives de la Seine VR 105, VR 120
Documentation du musée d'Orsay, photographie Giraudon
Bibliographie :
1889, Inventaire général des Richesses d'art de la France, Paris, Monuments civils, II, p. 41
1914, Lami Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l'Ecole française, Paris, Honoré Champion, quatre volumes, t. I, p. 95.
1974, Bizardel Yvon, "Les statues parisiennes fondues sous l'Occupation (1940-1944)", Gazette des Beaux-Arts, mars, p. 129-148, p. 137 (sans reproduction)
Identifiant :
8011
Localisation à l'origine
Ile-de-France, Seine, Paris, 8e arr., parc Monceau