Monument à Xavier Jouvin


Date : 1889
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Ding, Henri Marius (Grenoble 1844 - Grenoble 1898)
Personnage(s) représenté(s) :
Jouvin, Xavier Claude (Grenoble 1800 - Grenoble 1844)
Inscriptions :
sur le socle : A / XAVIER JOUVIN / 1800-1844 / LA VILLE DE GRENOBLE
Historique :
1869 : le syndicat des Fabricants de gants de Grenoble veut élever un monument à Xavier Jouvin, gantier qui avait assuré la prospérité de l'industrie grenobloise par l'invention du calibrage des gants. Une souscription fut ouverte et rapporta 8 030 F, de quoi payer une statue. Un ‘Chant des gantiers’ est composé pour l'occasion sur l'air de ‘La Marseillaise’. Mais le caractère contemporain du personnage fait l'objet de réticences fortes et reste durant vingt ans un obstacle à un hommage par la statue. Alors que la municipalité et le préfet défendent le projet, celui-ci est refusé par trois fois : sous le Second Empire en 1869, sous l'Ordre moral en 1874 et durant les débuts de la Troisième République en 1876. “Je ne saurais voir, écrit le ministre, dans les services qu'il a rendus à ses concitoyens et dans les libéralités dont ils lui sont redevables, la justification d'un hommage public réservé aux plus hautes illustrations”. Pendant ce temps, la famille du gantier signale sa tombe en y plaçant une statue où le regard est attiré par les mains gantées. La statue de Jouvin, réalisée par le sculpteur grenoblois Henri Ding, est placée dans le vestibule du musée-bibliothèque. L'industriel y tient un emporte-pièce dans la main gauche, une règle graduée dans la main droite.
1889 : le maire revient à la charge : “on ne doit point se désintéresser du projet de MM. les Fabricants de gants, en présence surtout du grand et légitime succès obtenu par notre industrie locale à l'Exposition universelle”.
1889 : 31 octobre décrêt autorisant l'hommage public d'un monument. Jouvin, élevé dans la société par l'éducation et le mérite, ayant travaillé à l'amélioration de la condition sociale de ses ouvriers est un parfait héros républicain.
1889 : inauguration, deux jours de fête.
1943 : refondue sous le régime de Vichy, la statue est immédiatement remplacée par une copie en pierre.
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales, F1CI 150, érection autorisée par décret du 31 octobre 1889
Grenoble, Archives municipales
Documentation du musée d’Orsay
1989, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
1999, Luis, Emmanuel, La sculpture des Grands Hommes en région Rhône-Alpes, Mémoire de D.E.A, Lyon
Bibliographie :
1916, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. II, p. 202
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 77, 311
Identifiant :
3313
Localisation à l'origine
France, Auvergne-Rhône-Alpes, Isère, Grenoble, place Xavier-Jouvin