Monument à Jean-François Millet


Date : 1892
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
buste ; groupe ; stèle
Matériaux :
marbre ; bronze ; pierre ; granit
Sculpteur(s) :
Chapu, Henri (Le Mée, Seine-et-Marne 1833 - Paris 1891) ; Boutellier (Toulouse 1851 - 1916)
Personnage(s) représenté(s) :
Millet, Jean François (Gréville 1814 - Barbizon 1875)
Architecte :
Gutelle (? - ?) ; Salin (? - ?)
Inscriptions :
sur le piédestal, face principale : A.J.F. / MILLET / 1814-1875 / SES AMIS / SES ADMIRATEURS / 1892
Historique :
1881 : 24 août, le conseil municipal de Cherbourg donne le nom de François Millet (sic) à l'une des voies publiques de la ville en "espérant lui rendre à l'avenir un plus suprême hommage".
1886 : la Société artistique et industrielle de Cherbourg relance l'idée, stigmatisant l'inaction de la municipalité.
1886 : 16 août, le conseil municipal prend l'engagement d'élever un monument à Millet, ouvre une souscription "nationale" et y verse 15 000 F. Une commission de sept membres présidée par Alfred Mouchel, conseiller municipal et directeur du journal Le Phare de la Manche est chargé de la réalisation.
1886 : 27 octobre, décret présidentiel autorisant l'érection
1887 : comité parisien concurrent (était-il au courant de celui de Cherbourg  ?) composé de personnalités, présidé par Eugène Guillaume (Bonnat, Puvis de Chavannes, Paul Dubois) choisit le sculpteur Chapu alors que le comité cherbourgeois souhaitait Louis Lefèvre-Deslongchamps
1887 : novembre, le comité parisien consent à ériger le monument à Cherbourg plutôt qu'à Paris mais tient bon sur Chapu, auteur du monument de Barbizon. Louis Lefèvre fera le monument de Gréville.
1887 : 1-20 juin, exposition J. F. Millet à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris pour lever des fonds. 218 numéros, introduction de Paul Mantz : plus de 30 000 F récoltés. Le conseil général de la Manche ajoute 1500 F
1888 : Chapu se rend à Cherbourg, accompagné de son ami le peintre Bonnat pour choisir un emplacement. Il se porte sur une partie retirée au bord du jardin. Ce choix sentimental et poétique s'oppose à la nécessité de réparer l'indifférence et l'ingratitude envers Millet dit un conseiller municipal qui revendique une place centrale pour cet hommage "national" :
1889 : novembre, Chapu soumet une première esquisse.
1890 : février, Gaston Gutelle l'architecte du piédestal rapporte de Paris des photographies et des dessins aujourd'hui perdus et une première évaluation des dépenses.
1891 : 21 avril, mort de Chapu qui ne laisse qu’une ébauche
1891 : 15 juin, Eugène Guillaume annonce au maire de Cherbourg que Paul Dubois, Alexandre Falguière et Antonin Mercié sont chargés de faire terminer sous leur direction immédiate les ouvrages laissés inachevés par Henri Chapu. En accord avec le comité Millet, Jean-Ernest Boutellier est chargé d'exécuter le monument de Cherbourg.
1892 : juin, le sculpteur Boutellier présente à Cherbourg sa maquette supprimant la niche de feuilles de chêne prévue par Chapu autour du buste, ajoutant au pied du monument une paysanne portant un enfant et les attributs de la peinture
1892 : 22 septembre, Inauguration dans le lieu retiré choisi par le sculpteur.
1942 et 1943 : épargné de la refonte
2006 : 18 août inscrit Monument historique
Description :
H. 5 m. Le socle est en granit. Une paysanne en bronze porte un enfant qui pose un rameau devant le buste du maître "inspiré par la vie des champs comme sur un autel" (Eugène Guillamue). A gauche attributs du peintre, palette et pinceaux.
Oeuvres en rapport :
1865 : photographie de Millet par Etienne Carjat 1884, Monument à Théodore Rousseau et Jean-François Millet par Henri Chapu à Fontainebleau, relief bronze. 1887-1891, nombreux dessins de Chapu pour le monument, Louvre, fonds d'Orsay
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales : 68 / AJ /312
2003, relevé sur le terrain par l’équipe scientifique
2004, mars, communication écrite de M. Jean-Paul Pasquette, responsable des Archives municipales de Cherbourg15:52:08
Documentation du musée d’Orsay, photographies 04 AP 67-15 détail du groupe
Bibliographie :
1892, 22 septembre, Javel, Firmin, Le Phare de la Manche
1892, 2 octobre, Guillaume, Eugène, Le Phare de la Manche
1986, Ingouf, Paul, “Bribes d’histoire locale”, La Presse de la Manche, 30 juillet
2007, Luis, Emmanuel, De places en jardins. La statuaire dans l’espace public de la Manche, 1800-1945, Conseil général de la Manche, collection Patrimoine, p. 80-90.
 
Identifiant :
3835
Localisation à l'origine
Normandie, Manche, Cherbourg, jardin public
Localisation actuelle
Normandie, Manche, Cherbourg, jardin public