Monument à Mirabeau


Date : 1887
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
statue
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Granet, Pierre (Villeneuve-d'Ornon, Gironde 1843 - Neuilly-sur-Seine 1910)
Personnage(s) représenté(s) :
Mirabeau, Honoré Gabriel Riqueti, comte de (Le Bignon, Loiret 1749 - Paris 1791)
Fondeur :
Thiébaut Frères (? - ?)
Inscriptions :
sur le piédestal, à l’avant : MIRABEAU / NE A BIGNON-MIRABEAU / LE 7 MARS 1749
Historique :
1881 : le Mirabeau de Granet est l'une des quatre figures du monument à l'Assemblée constituante exigée par le règlement du concours lancé par l'Etat en 1879 pour Versailles avec l’architecte Bernard et le sculpteur Jean-Michel Caillé (non retenu).
1887 : la statue commandée par le Ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts à Thiébaut frères est placée en mai devant le Palais de l'industrie aux Champs-Elysées avec la mention "destiné au Bignon" ; la ville de Montargis ne supporte pas cette rivalité et obtient pour elle ce dépôt de l'Etat. 
1887 : 12 juillet, le bronze est attribué officiellement à la ville de Montargis.
1888 : 5 août, dimanche, inauguration par le président Carnot en présence du président du sénat Le Royer et du ministre Deluns-Montand. Un artiste de la Comédie-Française prononce une ode à la gloire.
1889 : 23 juin, la municipalité fait déposer au pied de la statue une couronne de chêne de deux mètres de diamètre ornée de rubans tricolores.
1893 : la place du Cerceau prend le nom de place Mirabeau.
1942 : bien que classée l’année précédente comme “à conserver”, et malgré les protestation du conseil municipal, la statue est refondue sous le régime de Vichy (668 kg de bronze).
Description :
H. 2,75 m ; poids 668 kg.
Expositions :
1887, Paris, Salon (compléter)
Oeuvres en rapport :
1884, Paris, Salon, modèle en plâtre, n° 3565 ; musée de Lons-le-Saunier 1889, un bronze fondu par Auxenfans d'après le modèle de Caillé est déposé au Bignon-Mirabeau Esquisse en plâtre, Paris, musée d’Orsay, RF 1745
Source :
Fonds Debuisson
Documentation du musée d’Orsay
2002, 24 septembre, communication écrite de M. Door, Maire de Montargis, et de M. Clavreuil, reponsable des Archives municipales
Bibliographie :
1887, Grange, Gérard, Les statues du Loiret dans la tourmente, Cercle des cartophiles du Loiret, p. 5, 7-8, 11, 16
1988, Jourdain, Jean, Les noms de rues de Montargis, les Amis du vieux Montargis, la Caisse d’Epargne écureuil de Montargis
1919, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. III, p. 87-88
1924, Bourgogne et territoires voisins, Guide Bleu, p. 130
2015, Chambrion Matthieu, Statues dans la ville. Un musée à ciel ouvert en Centre-Val de Loire, Cahiers du Patrimoine 110, Inventaire général du patrimoine culturel, Lyon, éditions Lieux Dits, p. 43, 44
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 24, 58, 64, 184, 276, 278, 408, 506, 516
Identifiant :
3845
Localisation à l'origine
France, Centre-Val de Loire, Loiret, Montargis, place Mirabeau