Monument à Emile Zola


Date : 1906
Catégorie de monument :
Grands hommes
Type d'oeuvre :
groupe
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Meunier, Constantin (Etterbeck, Bruxelles 1831 - Ixelles 1905) ; Charpentier, Alexandre (Paris 1856 - Neuilly-sur-Seine 1909)
Personnage(s) représenté(s) :
Zola, Emile (Paris 1840 - Paris 1902)
Architecte :
Sauvage (? - ?) ; Thiébaut Frères (? - ?)
Inscriptions :
sur le piédestal, à l'avant : EMILE ZOLA / 1880-1902 ; sur la gauche : NULLA DIES SINE LINEA / LES ROUGON-MAQUART / LES TROIS VILLES / LES QUATRE EVANGILES ; un peu plus bas : CE MONUMENT ELEVE PAR SOUSCRIPTION PUBLIQUE A ETE INAUGURE LE 15 JUIN 1924 ; à l'arrière : LA VERITE EST EN MARCHE / ET RIEN NE L'ARRETERA QUI SOUFFRE POUR LA VERITE ET LA JUSTICE / DEVIENT AUGUSTE ET SACRE / JEUNESSE / JEUNESSE SOUVIENS TOI DES SOUFFRANCES / QUE TES PERES / ONT ENDUREES / DES TERRIBLES BATAILLES OU ILS ONT DÛ VAINCRE / POUR CONQUERIR LA LIBERTE / DONT TU JOUIS A CETTE HEURE / JEUNESSE JEUNESSE / SOIT TOUJOURS AVEC LA JUSTICE / SI L'IDEE DE JUSTICE S'OBSCURCISSAIT EN TOI / TU IRAIS A TOUS LES PERILS / IL N'EST DE JUSTICE QUE DANS LA VERITE / IL N'EST DE BONHEUR QUE DANS LA JUSTICE
Historique :
1902 : l’année de la mort de Zola, la Ligue des droits de l’homme lance une souscription. Octave Mirbeau tente de faire passer la commande à Maillol, mais c’est Meunier qui est choisi ; ce dernier, vieillissant, accepte après plusieurs demandes réitérées.
1905 : après la mort du sculpteur le 3 avril, Alexandre Charpentier est chargé de l’achèvement du monument.
1906 : le comité demande un emplacement symétrique à celui de la statue de Waldeck-Rousseau au jardin des Tuileries, ce qui est refusé par l’Etat. La question suscite des polémiques.
1913 : le conseil municipal renvoie à l’administration des Beaux-Arts une proposition de mise en place, déjà soumise en 1907, sur le terre-plein du boulevard de Clichy en face de la rue de Caulaincourt. Mais l’administration reproche à cet emplacement la présence d’un autre monument dont l’esthétique ne convient pas.
1914 : la statue de Meunier se trouve dans les sous-sols du Grand-Palais, à la demande de l’ancien Président du comité. Les bas-reliefs, exécutés par Charpentier sous forme de maquette, sont conservés par la famille de l’artiste. Les deux statuaires sont morts. Il est donc difficile de se faire une idée d’ensemble. En juillet, après l’étude des croquis de l’architecte Sauvage, l’emplacement demandé est accepté.
1920 : le comité déplore les longues années d’attentes alors que l’oeuvre est prête. En décembre, une nouvelle étude pour l’emplacement est menée. Le comité a proposé le square Zola.
1922 : le "comité Technique et d’Esthétique" donne à l’unanimité un avis favorable pour l’érection du monument à Zola square Emile-Zola, si les frais d’installation sont à la charge du comité. Les frais s’élèvent à 63 000 F., mais le comité ne dispose pas de tout l’argent. Une dérogation spéciale est obligatoire.
1922 : 22 décembre, après délibérations, le conseil municipal autorise la mise en place du monument.
1923 : 16 mars, décret autorisant l'hommage public. Les travaux sont entrepris.
1924 : 15 juin, inauguration ; discours de Georges Lecomte pour la Société des Gens de lettres, de nombreux hommes politiques, notamment d’Edouard Herriot.
1942-1944 : refondu sous le régime de Vichy.
1982 : le piédestal est retiré.
1985 : remplacé par une stèle de Spourdos.
Description :
H. 3 m. A droite du piédestal, une allégorie du travail, avec un forgeron en tenue d’atelier et à l’avant l’allégorie de la Fécondité, femme assise entre deux enfants, allaitant un troisème.
Oeuvres en rapport :
Modèle en plâtre de Zola, Ixelles, musée Constantin Meunier Maquettes, Ixelles, musée Constatin Meunier
Source :
Fonds Debuisson
Archives nationales :F/21/2414.
Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, Conservation des Œuvres d'Art Religieuses et Civiles, dossier ZOLA
Documentation du musée d’Orsay
Archives de Paris, VM92 3 et VM 92 8
1979, Lanfranchi, Jacques, Statues de Paris, thèse de doctorat de IIIe cycle, sous la direction de Maurice Agulhon
Bibliographie :
1974, Bizardel Yvon, "Les statues parisiennes fondues sous l'Occupation (1940-1944), Gazette des Beaux-Arts, mars, p. 146-147, fig. 71
1989, Hargrove, June, Les Statues de Paris, Paris, éditions Albin Michel, p.
1986, Bresc, Geneviève, Pingeot, Anne, Sculptures des jardins du Louvre, du Carrousel et des Tuileries, Paris, RMN, notes et documents n° 12, t . II, n° 283, p. 339-340
1989, Hargrove, June, Les Statues de Paris, Paris, éditions Albin Michel
1996, Poisson, Georges, Le sort des statues de bronze parisiennes sous l'occupation allemandes, 1940-1944, dans Paris et Ile-de-France, Mémoires publiés par la Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l'Ile-de-France, tome 47
Identifiant :
5516
Localisation à l'origine
France, Ile-de-France, Seine, Paris, 15e arr., square Emile-Zola